Les propositions d’Emmanuel Macron en automobile

Du programme d’Emmanuel Macron ressortent trois exigences relatives à la mobilité : la modernité, la justice et l’environnement. Quels sont les objectifs fixés et les moyens prévus pour y répondre ?

Le premier objectif d’Emma­nuel Macron est d’offrir à chacun une alter­native à la possession d’une voiture, afin de lutter contre la dépendance à la voiture en zone rurale ou périurbaine.

« Pour cela, il est fait part d’une mise en place de voies dédiées aux bus, VTC et covoiturages sur les autoroutes urbaines et d’une modulation des péages en fonction de l’occupation des véhicules. »

Par conséquent, en faveur d’une mobilité sociale, la connexion des différents modes de transport (voiture, transports en commun, vélo, covoiturage) est prévue, ainsi que la construction d’infrastructures (parkings relais, gares routières, correspondances…). Est également proposé un renforcement du covoiturage. Pour cela, il est fait part d’une mise en place de voies dédiées aux bus, VTC et covoiturages sur les autoroutes urbaines et d’une modulation des péages en fonction de l’occu­pation des véhicules. L’accès de tous aux transports devrait être facilité par l’ambition de modernité et de compétitivité du territoire. Sont notam­ment préconisées la rénovation des rails et des routes, la lutte contre la congestion en agglomération, ainsi qu’une « transformation digitale » des infrastructures. Cela permettra de renforcer la sécurité routière, axée sur la prévention avec le déploiement de radars « nouvelle génération ». Emmanuel Macron souhaite « redonner au Parlement le pouvoir de décider d’une politique d’équipement réaliste ». Une loi d’orientation sur les infrastructures est envisa­gée. À ces mesures s’ajoute la protection de l’environnement, par le soutien de transports moins consommateurs d’énergie. L’alignement de la fiscalité du diesel sur celle de l’essence est notamment défen­du. Enfin, le projet d’Emma­nuel Macron dévoile l’intention de renforcer les normes anti-pollution européennes pour les véhicules neufs et les contrôles en conditions réelles et escompte un arrêt des ventes de véhicule thermique d’ici 2040.

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

RESPONSABLE D'APPLICATION WORKDAY (H/F) - CDI

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture et livraison de titres restaurant pour le personnel de l'Ile de La Réuni...

Comité Régional du Tourisme - Ile de la Réunion Tourisme

22 janvier

974 - ST PAUL

Prestations d'assurance pour les besoins de la Région Nouvelle-Aquitaine - Assistan...

Région Nouvelle Aquitaine

22 janvier

33 - REGION NOUVELLE AQUITAINE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les propositions d’Emmanuel Macron en automobile

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié