Les voiturettes dans la lumière

Lente mais se distinguant de moins en moins des voitures « avec permis », les voitures « sans permis » doivent-elles être plus visibles sur la route.

Faut-il identifier par un autocollant spécifique, comparable au « A » des jeunes conducteurs, les véhicules sans permis ? C’est la question posée par le député de la Manche, Philippe Gosselin (LR) au ministre des Transports. La réponse apporte un éclairage sur le risque de ces véhicules : « L’accidentalité de la voiturette reste à peu près constante depuis une dizaine d’années avec un nombre de décès qui varie entre 20 et 30 par an pour un parc roulant ­estimé à 140 000 véhicules. Ces véhicules circulent en milieu urbain et essentiellement en milieu rural où ils apportent une réelle autonomie en termes de mobilité et ne sont impliqués que dans 0,3 % des accidents. » Par ailleurs, la réponse ministérielle rappelle la possibilité d’équiper les voiturettes d’une signalétique lumineuse spécifique, à la façon dont les tracteurs se rendent plus visibles sur les routes. Rien n’indique que la mesure soit promise à devenir obligatoire dans la réponse gouvernementale.

Emploi

SIACI

Gestionnaire Sinistres Construction H/F

Postuler

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de correspondent banking.

Caisse des Dépôts

21 mars

75 - CAISSE DES DEPOTS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les voiturettes dans la lumière

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié