Le locataire-gérant d'un fonds de commerce présente un intérêt économique à l'assurer

L'exploitant d'un fonds de commerce a un intérêt économique à faire assurer un fonds de commerce dont il n'est pas propriétaire.

Les faits

Le locataire-gérant d'un fonds de commerce, exploité dans des locaux loués, souscrit un contrat d'assurance couvrant la perte de la valeur du fonds de commerce auprès d'Axa. À la suite de travaux dans l'immeuble voisin, le fonds de commerce est entièrement détruit. Le gérant demande alors à l'assureur de l'indemniser, mais ce dernier refuse aux motifs que, n'étant pas propriétaire du fonds, il n'avait pas d'intérêt à sa conservation et ne pouvait donc pas être indemnisé de sa disparition. Le gérant saisit le juge.

La décision

Le 28 juin 2010, la cour d'appel de Versailles accueille la demande du gérant et condamne Axa à l'indemniser, retenant que « le seul fait d'exploiter le magasin en qualité de locataire-gérant démontre qu'il a un intérêt économique à la conservation du fonds de commerce et que cet intérêt à bénéficier d'une assurance justifie l'existence d'une garantie d'assurance ». La Cour de cassation approuve cette décision.

Commentaire

Selon l'article L. 121-6 du code des assurances, « toute personne ayant un intérêt à la conservation d'une chose peut la faire assurer. Tout intérêt direct ou indirect à la non-réalisation d'un risque peut faire l'objet d'une assurance ». Ces dispositions, qui visent principalement les assurances de choses, sont également applicables aux assurances de responsabilité où l'intérêt de l'assuré ne se limite pas nécessairement à la conservation d'une chose. Dans le cadre des assurances de choses, ont notamment intérêt à la conservation de la chose le propriétaire, le nu-propriétaire, le preneur, l'usufruitier, le crédit-bailleur ou le crédit-preneur (Civ. 1re, 21 janvier 1997, RCA 1997, n° 171). Il en est de même pour le créancier hypothécaire ou nanti ou tout créancier ayant intérêt à la conservation du patrimoine de son débiteur. Cet arrêt complète cette liste jurisprudentielle en y ajoutant le locataire-gérant d'un fonds de commerce. Par ailleurs, « l'intérêt », qui vise l'intérêt à la conservation du bien, s'analyse du point de vue du souscripteur et ne doit pas être confondu avec l'assurabilité du risque qu'apprécie l'assureur et que la loi peut interdire (par exemple les amendes douanières). Pour la Cour, le « seul fait d'exploiter un fonds de commerce » témoigne de l'intérêt « économique » de l'exploitant.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

- Travaux de rénovation du salon du Centre Culturel Jean Ferrat

Ville de Ruelle sur Touvre

24 mai

16 - Ruelle-sur-Touvre

Rectorat-Nancy-Metz-Daf-2018-Assurances.

Rectorat de l'Académie de Nancy

24 mai

54 - NANCY

Marché de conseil et d'assistance financière pour la Communauté d'agglomération de ...

Communauté d'Agglomération de Cergy Pontoise

24 mai

95 - CERGY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le locataire-gérant d'un fonds de commerce présente un intérêt économique à l'assurer

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié