PERP, PERCO et PERE : l’administration fiscale précise l’exonération d’ISF

Une instruction fiscale du 29 octobre 2010 (BOI n°7 S-6-10) commente et précise le régime des rentes viagères assimilées à des pensions de retraite au regard de l’ISF. La valeur de capitalisation de ces rentes est, en effet, exonérée d’ISF sous certaines conditions prévues à l’article 885 J du CGI. Parmi elles, la rente doit être constituées dans le cadre d’une activité professionnelle ou d’un PERP, et le versement des primes échelonné régulièrement dans leur montant et leur périodicité, pendant au moins 15 ans. Toutefois, jusqu’au 31 décembre 2010, la condition tenant à la durée minimale de versement des primes n’est pas requise pour les PERP, PERCO, et PERE lorsque le souscripteur y adhère moins de 15 ans avant l’âge légal de sa retraite à taux plein.
Dans cette instruction, l’administration fiscale fait également une synthèse du régime juridique et fiscal applicable au PERP, PERCO, PERE et aux contrats d’assurance de groupe dit «  Madelin ».

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 13 décembre 2019

ÉDITION DU 13 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances du CIRAD.

CIRAD

14 décembre

75 - CIRAD

Assurance responsabilité civile.

Gironde Habitat

14 décembre

33 - BORDEAUX

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

PERP, PERCO et PERE : l’administration fiscale précise l’exonération d’ISF

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié