Répondre aux demandes à la carte des entreprises présentes au Japon

Répondre aux demandes à la carte des entreprises présentes au Japon
Axa assistance a expédié du matériel de protection (combinaisons, masques), pour les 8 000 salariés du groupe au Japon. © AXA ASSISTANCE
Les risques sanitaires, préoccupation principale des voyageurs il y a quelques années, sont en train d'être détrônés par les risques de catastrophes naturelles. Les assisteurs ont eu très peu de cas individuels à gérer à la suite du tremblement de terre au Japon ; en revanche, ils sont intervenus à la demande d'entreprises.

Elles étaient en première ligne lors de la catastrophe au Japon. Rompues à réagir très vite, les sociétés d'assistance étaient sur le pont dès l'annonce du tsunami. Pourtant, elles n'ont eu que de très rares cas de rapatriement. Et pour cause : le tremblement de terre s'est produit à une période creuse pour le tourisme. Par ailleurs, le risque catastrophe naturelle n'est pas forcément intégré dans tous les contrats d'assistance ou d'assurance voyage, comme c'est le cas chez Mondial assistance France. « Une vingtaine de personnes envi-ron nous ont appelés, via leur couverture liée à leur carte de crédit. Il n'y a pas de rapatriement possible en cas de blessure par risque nucléaire, ni même si les personnes appellent en cas de peur », explique François-Philippe Pic, directeur général de Mondial assistance.

Deux types d'intervention

Chez Europ assistance, quelques dizaines de cas ont été recensées. « Nous avons eu quelques cas individuels dans le cadre de la garantie retour anticipé du contrat Evasio », indique Pascal Briodin, directeur commercial et marketing d'Europ assistance France. En effet, la filiale de Generali a lancé une garantie spécifique « retour impossible », après que l'explosion d'un volcan islandais a bloqué l'espace aérien pendant plusieurs jours, au printemps 2010.

En revanche, les sociétés, qui ont l'obligation légale de protéger leurs salariés expatriés, ont formulé des demandes spécifiques. « Nous sommes intervenus pour des entreprises employant des collaborateurs au Japon. Deux cas de figure se sont présentés : soit leur contrat incluait une clause de retour anticipé, soit elles n'étaient pas couvertes. Dans ce cas, il s'agit d'assistance à la demande. Nous avons ainsi affrété spécialement un avion pour deux entreprises françaises », explique Pascal Briodin.

Même constat chez Axa assistance, qui a eu quelques demandes à la carte de la part d'entreprises. Mais avec une singulière différence, dans la mesure où la présence de sa maison mère au pays du Soleil levant est très importante. « Notre premier objectif a été d'assurer la continuité de l'activité et, surtout, de protéger les 8 000 collaborateurs d'Axa au Japon », convient Serge Morelli, directeur général d'Axa assistance.

Un poste avancé constitué de volontaires chez Axa

Ainsi, la société d'assistance a expédié quelque 15 000 capsules d'iode, des équipements de protection (combinaisons et masques), des dosimètres individuels, ou encore des détecteurs de radiation en cas de besoin pour les collaborateurs dans les zones sensibles. Et de poursuivre : « Nous avons monté un poste avancé à Osaka, avec une durée de vie renouvelable chaque semaine et des volontaires issus de nos différentes filiales. Différentes ressources médicales et psychologiques ont été mises en oeuvre sur place. »

QUAND LE MONDE ARABE S'ENFLAMME :

Tunisie, Bahreïn, Égypte, Lybie... Les crises politiques successives dans le monde arabe ont suscité de nombreuses demandes de rapatriements des entreprises pour leurs collaborateurs auprès d'International SOS. Depuis le début des événements, cette société, qui n'est pas tout à fait un assisteur ni un assureur, mais dont la mission est d'accompagner les entreprises dans la gestion des risques liés à la sécurité et la santé des salariés expatriés ou voyageurs d'affaires, a rapatrié 3 000 personnes* pour le compte de 450 clients, des expatriés et leurs familles ainsi que des étudiants : 180 personnes de Tunisie, 1 250 (dont 420 par vols commerciaux) en Égypte, et 1 500 personnes depuis la Lybie.

* Chiffres à fin mars 2011

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 03 avril 2020

ÉDITION DU 03 avril 2020 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH

Responsable de Développement « Accord de Branches » H/F

Postuler

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché de services d'assurance construction.

Sud Massif Central Habitat

04 avril

12 - ST AFFRIQUE

Marché de services d'assurance construction.

Lozère Habitations

04 avril

48 - MENDE

Prestations d'Assurances pour l'OPH CAPA - LOT DOMMAGE AUX BIENS.

OPH de la Communauté d'Agglomération du Pays Ajaccien

04 avril

20 - AJACCIO

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Répondre aux demandes à la carte des entreprises présentes au Japon

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié