Statut de CGP : Retour à la case départ

Lundi 11 octobre, en séance de discussion du projet de loi de régulation bancaire et financière à l'Assemblée nationale, Louis Giscard d'Estaing a retiré son amendement sur le statut de CGP.
Partager

Louis Giscard d'Estaing et sa proposition de loi sur la création du statut de conseiller en gestion du patrimoine (CGP), déposée le 13 juillet, reviennent de loin. Le projet de loi de régulation bancaire et financière en a d'abord fait fi, se bornant à créer une « appellation » pour les CGP. Le député UMP du Puy-de-Dôme a ensuite déposé un amendement en commission des Finances. Rejeté, et redéposé pour la discussion en deuxième lecture à l'Assemblée nationale.

Lundi 11 octobre, lors de cette séance de discussion, le député a retiré son amendement à la demande de la ministre des Finances, Christine Lagarde. Celle-ci souhaite « poursuivre les travaux de consultation » de la profession pour parfaire la réglementation et l'utilisation du statut de CGP, et apportera son « plein soutien à une proposition de loi qui aurait pour objet d'encadrer cette activité ». Au final, l'« appellation » n'a pas été retenue, pas plus que la création d'un statut.

Retour au statu quo

Les réactions des associations professionnelles divergent. Pour l'Association nationale des conseils financiers (Anacofi), « le texte a de vraies chances de passer avec notre soutien. Nous nous tenons prêts pour les négociations finales ». Mais pour la Chambre nationale des conseillers en investissements financiers (CNCIF), « c'est un renoncement dommageable pour les consommateurs ». Même son de cloche du côté de l'Association française des conseillers en investissements financiers, conseils en gestion de patrimoine certifiés (Cif-CGPC) : « Le consommateur continuera à être dupé », affirme Jean-Pierre Rondeau, son président, pour qui le doute persiste sur le rôle réel des associations professionnelles dans le contrôle de leurs adhérents et sur la réglementation qui sera produite au sujet du démarchage bancaire et financier.

C'est donc le retour au statu quo. « Il faudrait poursuivre la consultation, pour être sûr de couvrir tout le monde, de faire une réforme de fond sur un titre que les intermédiaires ne doivent pas utiliser de manière abusive », souhaite Christine Lagarde. Sauf que les associations professionnelles étaient loin d'être unanimes vis-à-vis de la proposition Giscard d'Estaing. Alors, reculer pour mieux sauter ? Rien n'est moins sûr.

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER La matinale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Tous les événements

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Stéphane Mircich, DG du groupe Colonna 2022

Groupe Colonna

Directeur général

Astrid Cambournac, SPVie 2022

Astrid Cambournac, SPVie 2022

SPVie

Secrétaire générale

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - CGLLS

Emission et livraison de titres restaurant dématérialisés pour les agents de la CGLLS.

DATE DE REPONSE 24/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS