[DOSSIER] Spécial risk management 2/8

Hausse de l'activité sur les grands risques

Pour progresser sur le marché français, les assureurs grands risques misent sur des produits adaptés aux risques émergents, sur les entreprises de taille intermédiaires et l'apport de services.

Pour les compagnies d'assurances positionnées sur le segment des grands risques, l'année 2013 rime globalement avec croissance et rentabilité. Ace Group termine ainsi le dernier exercice en hausse de 9,3 % sur l'activité biens et responsabilité, tout comme AIG, qui affiche son volume de primes à + 4,6 %. Mais les autres ne s'en laissent pas conter : FM Global (+ 1,8 %), XL Insurance (+ 6,8 %), Zurich Insurance (+ 7,6 %) et Axa Corporate Solutions (+ 1,2 %). Comme acteur majeur en France, il n'y a guère qu'Allianz Global Corporate et Specialty qui marque le pas (-5,9 %). Cette baisse s'expliquerait par un nettoyage de certains de ses portefeuilles qui lui a permis notamment de gagner en rentabilité.

Si l'on regarde de plus près les activités françaises, ces acteurs défendent bien leurs positions historiques mais ont du mal à progresser de manière significative sur ce segment de marché. Ce que confirme Olivier Muraire, directeur général France et Europe du Sud de Liberty : « Les renouvellements du mois juillet sont assez représentatifs de la faible dynamique du marché. En effet, ils sont restés très stables, les acteurs présents faisant en sorte de conserver au mieux leur portefeuille. »

Qualité des services et nouvelles prestations

Sur le territoire français, ces compagnies usent donc de stratagèmes pour gagner quelques parts de marché. « Nous sommes sur un marché atone où nous devons effectivement 'innover en termes de solutions assurantielles mais aussi au niveau de nos services de gestion », appuye Nadia Coté, directrice générale d'Ace France. Des propos relayés par Anne Charon, CEO de Zurich France : « Pour trouver de la croissance sur ce marché des grands risques, il faut miser sur la qualité de services de nos équipes et sur de nouvelles prestations à destination de nos clients. »

Pour se frayer un chemin vers la croissance, les assureurs grands risques commencent à investir dans de nouvelles branches assurantielles. Generali Global Corporate et Commercial France, unité grands risques de l'assureur italien, devrait notamment se lancer sur le marché des lignes financières. « Nous sommes dans les clous des objectifs que nous nous étions fixés pour ce premier semestre 2014. Pour autant, nous continuons à travailler pour être en ordre de marche sur de nouvelles solutions, notamment sur la branche des lignes financières », confirme sa directrice générale Odile Lasternas-Brecy, qui annonce « être capable de proposer des produits d'ici à la fin de l'année, et ce en amont des prochains renouvellements ». D'autres, comme Zurich ou Ace, investissent de manière significative sur les risques émergents tels le cyber-risque, les risques politiques ou la caution.

Pour autant, Anne Charon, CEO de Zurich France, n'en oublie pas les branches plus traditionnelles : « Sur les flottes automobiles, il existe aussi des opportunités à saisir. » De son côté, Olivier Muraire, directeur général de Liberty France, se satisfait de son exercice sur la branche dommages : « L'élargissement de notre champ d'intervention sur cette branche nous a permis de gagner des positions, notamment sur les entreprises de taille moyenne. » Une cible d'entreprise qui commence justement à faire naître quelques velléités au niveau de ces acteurs habituellement acquis à la cause des grands comptes.

« Les entreprises de taille intermédiaire ont de plus en plus besoin de nouveaux accompagnements, notamment au niveau international. C'est une clientèle convoitée qui est en attente de proximité et de solutions adaptées et sur-mesure », conclut Nadia Coté, d'Ace France.

LEURS STRATÉGIES

Nous poussons certaines de nos solutions adaptées à de nouveaux risques (environnement, cyber...) auprès de nos courtiers basés en région et à destination des PME et des ETI.

Nadia Coté, directrice générale d’Ace France

Nous ne sommes pas dans une logique d’achat de part de marché. Quand nous tentons des incursions, nous essayons toujours de le faire au bon prix et avec une qualité de service importante.

Olivier Muraire, directeur général de Liberty France

En dommages, nous remarquons de nouvelles incursions. De notre côté, nous axons notre développement sur le middle market tout en restant prudents et en privilégiant nos clients existants.

Anne Charon, CEO de Zurich France

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 septembre 2020

ÉDITION DU 18 septembre 2020 Je consulte

Emploi

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances pour le CCAS

CCAS

22 septembre

84 - Avignon

Assurances responsabilité civile et risques annexes

SDIS du Cantal Sce Départ. d'Incendie et de Secours

22 septembre

15 - SDIS 15

Prestations de services d'assurances

Parc Naturel Régional du Luberon

22 septembre

84 - PNR DU LUBERON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Hausse de l'activité sur les grands risques

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié