« Je veux faire en sorte que le risk-management soit reconnu à sa juste valeur » (Brigitte Bouquot, Amrae)

« Je veux faire en sorte que le risk-management soit reconnu à sa juste valeur » (Brigitte Bouquot, Amrae)

Brigitte Bouquot, directrice des assurances et de la gestion des risques chez Thales et nouvelle présidente de l’AMRAE

Pourquoi vous êtes-vous engagée dans l’Amrae ?
Au fil de ma carrière, j’ai vu l’environnement se complexifier avec une judiciarisation de plus en plus forte de la société et de nos opérations, notamment sur les contrats. Je veux faire en sorte que le risk-management soit reconnu à sa juste valeur.

Votre profil industriel est innovant à la tête de l’Amrae. Qu’apportez-vous de différent ?
Avec Thales, je porte une expérience industrielle aux racines françaises. C’est important, car on se tourne souvent vers les pays anglo-saxons pour parler de risk-management, alors que la France a eu de longue date la volonté de contrôler les risques. Nous sommes dans un monde global, mais il faut aussi savoir être fier de ce qu’on y apporte, surtout face aux vents contraires du French Bashing.

En quoi votre parcours de polytechnicienne influence-t-elle votre vision du métier ?
J’ai appris à décrypter les interactions entre les disciplines et à communiquer avec les opérationnels. Au cours de mon mandat, je souhaite développer le partage du savoir et la formation. En ces temps où il faut faire plus pour moins cher, on ne peut plus se contenter d’un cercle fermé de professionnels, et chacun peut contribuer au risk-management en communiquant avec les autres.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

Natixis Assurances

Cadre technique Indemnisation Auto H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« Je veux faire en sorte que le risk-management soit reconnu à sa juste valeur » (Brigitte Bouquot, Amrae)

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié