Le sol des établissements scolaires passé au crible

Le ministère de l’Ecologie va expertiser les sols de plus de 2000 établissements scolaires bâtis sur d’anciennes zones polluées. Les diagnostics qui débuteront cet été viseront à améliorer la sécurité des élèves.

Les établissements scolaires basés sur d’anciennes fonderies, stations-services, usines chimiques ou toutes autres activités industrielles polluantes vont faire l’objet d’un diagnostic visant à établir l’absence de risques sanitaires. L’initiative, qui fait partie des engagements du Grenelle de l’environnement et de l’application de la circulaire « Diagnostics des sols dans les lieux accueillant les enfants et les adolescents » va ainsi permettre le contrôle de près de 2000 établissements publics ou privés sur l’ensemble du territoire. Sont concernés les crèches, les écoles maternelles et élémentaires, les collèges et lycées, les établissements hébergeant des enfants handicapés, ainsi que les établissements de formation professionnelle des jeunes. Les aires de jeux et espaces verts attenants sont également visés. L’opération, d’un coût évalué entre 32 et 72 millions d’euros, s’étalera sur 3 à 5 ans.

Le ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer (MEEDDM), qui pilote l’application de la circulaire souligne une démarche d’anticipation environnementale et non de prévention d’un risque avéré sur l’état de santé des enfants et adolescents.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

BANQUE DE FRANCE

Directeur de mutuelle H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Le sol des établissements scolaires passé au crible

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié