[DOSSIER] Dossier risk management : Risques émergents 2/9

Nouveaux risques, nouvelles dimensions

Nouveaux risques, nouvelles dimensions
Thinkstock / L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Une pluie de risques interdépendants semble s’être abattue sur la planète. Au point d’ébranler, potentiellement, le système. Tout le système. Si le danger ne souffre plus ni doute, ni débat, la publication concomitante de la 11e édition du « Global Risks Report » à l’occasion du World Economic Forum 2016 (lire ci-après) et du 5e Baromètre des Risques d’Allianz (1) donne toutefois à voir une perception contrastée des enjeux. Le regard posé sur les nouveaux risques du monde change d’ordonnancement comme de couleur, selon que l’on chausse les lunettes de l’entreprise, de l’assureur ou de l’économiste ! L’économiste s’inquiète ainsi, dans l’ordre, des conséquences d’une inadaptation au changement climatique, puis des armes de destruction massive, du manque d’eau, d’une augmentation des flux migratoires à grande échelle et enfin du choc énergétique. Pour la première fois dans l’histoire du Forum économique mondial, l’environnement figure d’ailleurs en tête du Top 5 des risques susceptibles d’avoir le plus d’impact devant l’instabilité géopolitique, puis sociétale, économique et enfin le risque technologique cristallisé par les fameuses cyber-attaques. De son côté, l’entreprise observe les risques de façon plus… terre à terre. Par priorité, elle redoute d’abord l’interruption d’activité (y compris les perturbations de la chaine logistique), l’évolution des marchés avec la volatilité accrue qui a tendance à les caractériser, les cyber risques, les catastrophes naturelles et enfin les évolutions législatives et règlementaires. Quant aux assureurs, ils dansent avec tous ces loups, en proie à la difficulté d’apporter une réponse assurantielle optimale, faute d’historique et de capacité, notamment. La nécessaire résolution de l’assurabilité de ces risques émergents – peu en importe l’ordre – pour le maintien des équilibres du monde met tout le monde d’accord. D’ailleurs, L’Argus de l’Assurance a volontairement élaboré son propre Top 5 des risques potentiellement systémiques, en vertu de leur actualité et des dernières avancées assurantielles. Ils concernent les attaques cyber, l’hyperterrorisme, la supplychain, l’environnement et les pandémies. Leur point commun ? Leur interconnexion, et des pertes pour les entreprises, qui peuvent dépasser largement les dommages directs aux biens. « De nombreuses sociétés craignent les conséquences d’interruption d’activité qui sont de plus en plus le résultat de cyber-attaques, de pannes techniques ou d’instabilités géopolitiques (…) En tant qu’assureurs, nous devons travailler avec nos clients pour les aider à affronter ces nouvelles réalités de façon globale », confirme Chris Fischer Hirs, directeur général d’Allianz Global Corporate & Specialty. Une plus large gamme de scénarios perturbateurs se profile donc pour les différentes parties prenantes du monde économique. À ce titre, les meilleures lunettes à chausser sont sûrement en 3D. 3D pour mondialisation, digitalisation et innovations technologiques. « Leur impact pose des défis fondamentaux », assure Axel Theis, membre du conseil d’administration d’Allianz SE.

1. Étude menée auprès de 800 gestionnaires du risque et experts en assurance dans 40 pays.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services en assurances.

Ville de Caluire et Cuire

19 mai

69 - CALUIRE ET CUIRE

Prestations de service d'assurances diverses

Ville de St Gervais les Bains

19 mai

74 - ST GERVAIS LES BAINS

Prestations d'assurance.

Centre hospitalier Pierre Oudot

19 mai

38 - BOURGOIN JALLIEU

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Nouveaux risques, nouvelles dimensions

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié