Booster, un concept de maîtrise d'oeuvre de programmes

Toujours en quête d'originalité, Axelliance assurance vient de lancer un concept de vente d'assurances de groupement. Il met en relation l'assureur, le courtier et le client commerçant.

Comment innover dans la vente d'un produit déjà bien établi sur le marché des professionnels, l'assurance de groupement ? Axelliance (du groupe April) a trouvé la réponse en décidant d'être plus qu'un simple intermédiaire entre la compagnie et le réseau de courtage. Avec son concept Booster, l'assureur lyonnais veut devenir un véritable bureau d'études au service des courtiers en leur proposant non seulement des solutions d'assurance, mais aussi l'encadrement approprié. « Nous agissons comme maître d'oeuvre de programmes d'assurance », explique Patrick Répetto, directeur général d'Axelliance assurance.

Soutenir le client, s'adapter au courtier, décharger l'assureur

Le but : offrir au client commerçant des contrats sur mesure (extensions ou compléments de garantie, services ou assistance) générateurs de valeur ajoutée au produit de base, qu'il s'agisse de prothèses auditives (lire ci-dessous), d'automobiles ou d'abris de piscine. Axelliance (750 000 E de chiffre d'affaires 2007) propose une gamme de RC, protection juridique et dommages aux biens pour les professionnels de la construction, de l'automobile ou de la restauration.

L'assureur de la célèbre garantie contre la « perte d'étoile Michelin » des grands restaurateurs offre à travers Booster un partenariat entre le courtier, son client et lui. Outre la définition du cadre juridique et commercial, sont déterminés les modalités de souscription et de gestion des sinistres, le montage technique et financier du programme, avec la création de tous les documents afférents, ainsi que le mode et le montant de la rémunération de chacun. Axelliance sélectionne alors la compagnie qui lui paraît la plus apte à répondre au cahier des charges et, si nécessaire, accompagne le commerçant dans sa démarche marketing. Un soutien qui va de la formation des vendeurs à la création d'argumentaires de vente.

Bien sûr, ce partenariat est modulable en fonction des attentes du courtier. « Nous sommes là pour accompagner le "business plan" initial, mais c'est lui qui en garde la maîtrise, précise Patrick Répetto. D'ailleurs, certains courtiers n'ont besoin que d'un soutien logistique et restent entièrement autonomes dans leur relation avec le client. » Côté compagnie, c'est un produit clés en main que propose Axelliance, qui la décharge de toute gestion.

Déjà quatre programmes sur les rails

Lancé officiellement en décembre 2007 après une phase de test, le concept Booster a donné naissance à un premier programme conclu avec le leader français des aides auditives.

Trois autres sont déjà lancés, dont l'un relatif à des pompes à chaleur. « Nous avons pour objectif la signature de 10 programmes pour 2008, représentant un prévisionnel de 3,5 ME de primes », explique Patrick Répetto. Aucun enjeu financier lourd ne pèse cependant sur Booster, qui n'est pas encore intégré dans le plan économique 2008 d'Axelliance assurance. l

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

20 juillet

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Booster, un concept de maîtrise d'oeuvre de programmes

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié