Directeur Général de Préviade-Mutouest" NOUS VOULONS BÂTIR UN GRAND RÉSEAU ENTRE MUTUELLES "C'est une première. Deux grandes mutuelles, issues de fusions, vont donner naissance 1er janvier 2003 à la troisième mutuelle française et à la première mutuelle interprofessionnelle. André Geffard, son di...

Directeur Général de Préviade-Mutouest

" NOUS VOULONS BÂTIR UN GRAND RÉSEAU ENTRE MUTUELLES "

C'est une première. Deux grandes mutuelles, issues de fusions, vont donner naissance 1er janvier 2003 à la troisième mutuelle française et à la première mutuelle interprofessionnelle. André Geffard, son directeur général, nous fait part de son expérience et des projets de cette nouvelle structure.



Comment Préviade, à l'Est, et Mutouest, en Bretagne, en sont venues au projet de fusion ?

Mutouest, fruit de la fusion de quatre mutuelles bretonnes en 2000, souhaitait continuer de croître. Quant à Préviade, elle est née de la fusion, en 1989, de quatre mutuelles lorraines. Après s'être renforcée localement, la mutuelle a créé un pôle Ouest en Sarthe et en Mayenne, aux portes de la Bretagne. Mutouest et Préviade étaient donc voisines et leurs dirigeants se connaissaient très bien. Le fait d'avoir eu toutes les deux une expérience en matière de fusion a grandement facilité les discussions.

Quelles ont été les grandes étapes politiques de la fusion ?

Des discussions informelles ont été entamées courant 2000. Puis, très vite, nous avons constitué des délégations d'administrateurs des deux mutuelles. En juillet 2001, nous avons marqué clairement notre volonté de fusionner par la création d'une union technique Mutouest-Préviade regroupant une quarantaine d'administrateurs des deux mutuelles. Afin de préparer le mariage, nous avons également constitué un comité de pilotage rassemblant sous ma responsabilité des membres des deux équipes de direction. Parallèlement, nous nous sommes renforcés par recrutement externe en expertise assurantielle. Le comité de pilotage a travaillé les éléments techniques, notamment ceux concernant l'adaptation aux exigences du nouveau code et il a préparé les travaux nécessaires aux administrateurs pour décider des grandes orientations politiques et stratégiques. Au cours des dernières assemblées générales en juin 2002, la fusion des deux mutuelles, dans une troisième entité nommée Préviade-Mutouest, a été décidée avec effet au 1er janvier 2003.

Est-ce que la fusion de mutuelles de grande taille comme Préviade et Mutouest génère des difficultés particulières ?

En fait, aucune. La taille des mutuelles n'est pas un facteur de complexité, au contraire, car elle est souvent signe de maturité. Dans le cas de la fusion Préviade-Mutouest, le processus a été facilité, parce que nous avons affaire à des mutuelles issues de fusions, dont les présidents et les conseils d'administration ont fait preuve de clairvoyance. Ce qui rend cette fusion complexe, c'est le nombre de personnes morales qui y participent. Cela fait autant de conseils, d'assemblées générales et d'équipes à convaincre et à unifier.

Avez-vous rencontré d'autres difficultés ?

Nous avons surtout rencontré des obstacles liés à l'éloignement. La liaison Brest-Nancy n'est pas très rapide ! Il a fallu vaincre les distances, notamment avec des outils comme les visioconférences et l'intranet. Par chance, Paris est facilement accessible et central pour nos deux structures. D'ailleurs, le siège de Préviade-Mutouest est situé à Paris, boulevard Malesherbes. Nous y organisons des réunions de travail. Mais nous ne comptons pas y implanter une structure opérationnelle lourde. Autre type de difficulté : nous avons constaté certaines différences culturelles entre Bretons et Lorrains... Nous sommes en train de nous apprivoiser.

Préviade-Mutouest va-t-elle conserver deux centres de profits distincts ?

Cette question s'est posée au début, puis nous avons décidé de créer une entreprise unique et de mettre en place une culture nouvelle. Les systèmes d'information vont être fusionnés. Toutefois, aucun des deux systèmes existants ne pourra convenir en l'état pour l'ensemble. Les travaux de réflexion vont démarrer. La gamme santé sera progressivement unifiée. Cela prendra du temps, car Mutouest venait de lancer en 2001 un contrat mettant l'accent sur l'optique, et Préviade avait axé le sien sur le dentaire. Un premier produit commun devrait être lancé fin 2003. Les directions opérationnelles ont été regroupées. Début décembre, les salariés seront informés du nouvel organigramme et de leur positionnement hiérarchique au sein de celui-ci.

La fusion va-t-elle engendrer des économies d'échelle ?

Pas dans l'immédiat. La fusion entraîne des surcoûts au cours des deux premières années. La préparation de l'entreprise unique est génératrice de travail supplémentaire. Nous n'allons procéder à aucun licenciement. Jusqu'à présent, les économies d'échelle réalisées ont porté sur l'analyse du nouveau code, la constitution du dossier d'agrément et les travaux de conformité au nouveau plan comptable.

Quel est le positionnement stratégique de la nouvelle mutuelle ?

Préviade-Mutouest est très clairement orientée sur la santé, qui constitue notre cheval de bataille. Nous avons actuellement autant d'adhérents individuels que collectifs. C'est un équilibre que nous souhaitons conserver. Toute une palette de prestations est déclinée autour de la santé : la prévention, le tiers payant, des infos santé sur le site essentielsanté.net. En prévision d'un état de santé qui pourrait se dégrader, nous avons toute une série de réponses dans le cadre de la prévoyance (indemnités journalières, invalidité, dépendance), tant pour les particuliers que pour les entreprises.

Quelle est votre politique d'approvisionnement en prévoyance ?

Mutouest et le groupement Harmonie ont créé en commun une union de prévoyance, Mutalis, qui produit des garanties individuelles pour ces deux entités. Préviade, quant à elle, s'approvisionne auprès de plusieurs fournisseurs, via son cabinet de courtage, Prévoyance conseil. Ces engagements ne seront pas remis en question. En revanche, toutes les nouvelles garanties individuelles de Préviade-Mutouest seront produites par Mutalis, en coopération avec Harmonie. Ainsi, un nouveau contrat, une garantie individuelle des accidents de la vie, est en gestation. Préviade-Mutouest et Harmonie représentent à eux deux 1,9 million de personnes protégées, ce qui commence à être une taille significative pour la prévoyance individuelle. D'autres entités mutualistes pourraient venir rejoindre Mutalis, à condition qu'elles acceptent les règles du jeu. Pour la prévoyance collective, nous continuerons à nous approvisionner par l'intermédiaire de Prévoyance conseil, sans oublier, bien sûr, l'Union nationale de la prévoyance de la Mutualité française (UNPMF).

Préviade-Mutouest dépasse la barre du million de personnes protégées. Avez-vous atteint la taille critique ?

Je trouve le terme " taille critique " inapproprié. Je préfère celui de " taille adaptée ". De mon point de vue, nous avons maintenant une taille adaptée aux enjeux actuels. Adaptée aux exigences en matière de solvabilité et de capacité d'investissement. Et adaptée en termes de professionnalisme des équipes. Par exemple, nous avons maintenant les compétences nécessaires pour répondre aux attentes de la Commission de contrôle des mutuelles et des institutions de prévoyance (CCMIP) et du ministère. Nous avons également une taille mieux adaptée pour travailler sur le marché des collectives avec des grandes entreprises, ce qui n'est pas donné aux mutuelles de taille moyenne. Sinon, la taille pour elle-même n'est pas une chose intéressante et ne résout pas les problèmes.

Comptez-vous alors arrêter là la course à la taille ou bien avez-vous d'autres projets ?

Nous avons à coeur de bâtir un grand réseau d'envergure nationale entre mutuelles interprofessionnelles autonomes ayant une certaine maturité et un bon niveau de professionnalisme. Ce projet est partagé avec d'autres dirigeants de grosses mutuelles et de groupements. Je pense que la pérennité de nos mutuelles réside dans leur capacité à travailler ensemble. Pour les mutuelles interprofessionnelles, souvent issues du regroupement de mutuelles territoriales, l'ancrage local est une richesse, un facteur discriminant face à la concurrence des institutions de prévoyance et des assureurs. Mais nous sommes loin d'avoir une envergure nationale, ce qui constitue une faiblesse pour fournir nos prestations à des entreprises ayant plusieurs sites. Préviade-Mutouest, la plus importante des mutuelles interprofessionnelles, est présente dans seulement treize départements. Actuellement, nous travaillons de façon informelle avec d'autres mutuelles, au cas par cas, pour remporter et partager une affaire. Ce que nous souhaitons maintenant, c'est structurer et systématiser cette coopération, établir des règles que pourront suivre les commerciaux, mettre en place un échange de flux.

Mais un réseau intermutuelle pourrait avoir bien d'autres axes de coopération, comme le partage d'une plate-forme informatique ou d'un site santé, ou encore la production commune de contrats de prévoyance. Angela Enriquez



SA CARRIÈRE

Né en 1948 en Vendée, André Geffard a suivi des études informatiques au Cnam et d'économie sociale à l'université du Maine. Il a débuté sa carrière dans l'industrie informatique, notamment chez Siemens.

1977 Il intègre la Mutualité de Vendée, en tant que directeur informatique.

1979 Directeur général de la Mutualité de Vendée.

1988 Directeur général de la Mutualité d'Indre-et-Loire et de La Touraine mutualiste. Il anime la même année la constitution du groupement Harmonie mutualité.

1991 Directeur général d'Harmonie mutualité.

1997 Directeur général de la Mutuelle d'Armor.

2000 Il dirige la fusion des quatre mutuelles interprofessionnelles qui deviennent Mutouest, en Bretagne, puis en assure la direction générale.

2001 Il est missionné par le président de Préviade et celui de Mutouest pour préparer la fusion au 1er janvier 2003.

2002 Directeur général de l'ensemble Préviade-Mutouest.

Emploi

PARANGON INVESTISSEMENT

Conseiller Commercial H/F

Postuler

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurance statutaire des agents communaux

Ville de St-Laurent de la Salanque

16 novembre

66 - St Laurent de la Salanque

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Directeur Général de Préviade-Mutouest" NOUS VOULONS BÂTIR UN GRAND RÉSEAU ENTRE MUTUELLES "C'est une première. Deux grandes mutuelles, issues de fusions, vont donner naissance 1er janvier 2003 à la troisième mutuelle française et à la première mutuelle interprofessionnelle. André Geffard, son di...

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié