« J'ai lâché le ballon rond pour l'assurance »

Footballeur professionnel pendant près de quinze ans, Dominique Vésir est aujourd'hui responsable du développement sport professionnel chez Gras Savoye. Il témoigne sur sa reconversion.

L'AS de Saint-Étienne, Bastia, Valenciennes, Rennes, Thonon-les-Bains... Dominique Vésir a connu la gloire des clubs de première division. Milieu de terrain, il avait l'habitude de jouer deux fois par semaine devant 20 000 personnes au moins. Entouré par un staff dont l'unique préoccupation était qu'il se sente au mieux de sa forme, Dominique Vésir n'a pas pris pour autant la « grosse tête » : « Les gens associent facilement le football à la frime ou à l'argent facile. Moi, je n'ai jamais considéré ce sport autrement que comme un métier, avec tous les sacrifices qu'il implique. »

Sa carrière de footballeur professionnel, il l'a entamée après avoir décroché son baccalauréat : « C'était la seule condition imposée par mes parents. Ils ont eu raison. J'ai eu la chance d'aller au lycée et d'avoir des copains pour qui le football ne représentait rien d'extraordinaire. » Mais après avoir satisfait à la volonté de ses parents, Dominique Vésir ne s'éloigne plus guère du « rectangle vert » pendant près de quinze ans. À 28 ans, il participe au jubilé (fête célébrant la fin de carrière d'un joueur) d'Oswaldo Piazza, défenseur de l'AS de Saint-Étienne : « J'ai pris conscience que ma fin de carrière n'était plus très loin. J'ai commencé à y réfléchir. » Un membre de sa famille travaille dans l'assurance. Un monde qui ne lui est donc pas complètement étranger. Lorsqu'il met un terme à sa carrière de sportif, Dominique Vésir postule pour la reprise d'un portefeuille d'agent général des Mutuelles unies (devenues Axa) à Pau, dans sa région d'origine. Après avoir réussi le test de sélection, Dominique Vésir rejoint l'école interne de la compagnie où il se forme pendant six mois. Son plus dur combat ? Celui de rester assis plus de huit heures : « C'est ardu lorsqu'on a l'habitude de faire au moins quatre heures de sport par jour », concède-t-il. Dominique Vésir tient bon jusqu'à l'obtention de l'examen final permettant d'exercer en tant qu'agent général. La rigueur et la ténacité dont fait naturellement preuve un sportif sont deux qualités, il est vrai, qui l'aident dans cette période de transition. Installé comme agent général, il peut compter sur un inspecteur qui le guide dans ses premiers pas : « Au bout d'un an et demi, je me suis senti plus à l'aise », raconte-t-il. S'il a la chance de rencontrer des gens qui lui ouvre d'autres horizons, Dominique Vésir ne tourne pas complètement le dos au football puisqu'il fait partie du Variété club de France, qui rassemble d'anciens joueurs professionnels.

Parallèlement à son métier d'agent général, il prend aussi la direction du cabinet de courtage captif du Syndicat des footballeurs professionnels. Impossible donc de tourner la page ? « J'ai toujours beaucoup aimé les sportifs. Leur courage force mon admiration », avance Dominique Vésir en guise d'explication. Depuis janvier, il a rejoint Gras Savoye au sein du département sport, événements et risques spéciaux. Son objectif ? Innover pour répondre aux besoins des sportifs qui, à un moment donné de leur vie, perdent leur statut particulier. Et d'ajouter : « La rentabilité n'est pas négative si elle est habitée d'humanité. » Modeste, Dominique Vésir ne cache pas son appréhension : passer d'une structure de 6 salariés à une entreprise de 800 personnes est un sacré changement.

Emploi

KAPIA RGI

ANALYSTES FONCTIONNELS en Assurance Vie et /ou IARD

Postuler

KAPIA RGI

CHEFS DE PROJETS Vie et/ou IARD H/F

Postuler

MAIF

Conseiller Déclarations Sinistres H/F - Chauray - CDD 12 mois

Postuler
Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations de services en assurance.

Ville de Thiais

18 novembre

94 - THIAIS

Mission de commissariat aux comptes.

Kremlin-Bicêtre Habitat

18 novembre

94 - LE KREMLIN BICETRE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« J'ai lâché le ballon rond pour l'assurance »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié