« J'aide les entreprises à prévenir les risques industriels »

En matière de risques industriels, il vaut mieux prévenir que guérir : c'est le credo de Pierre Engrand, ingénieur de comptes chez FM Global.

Qu'il se promène, qu'il fasse ses courses ou qu'il bricole, Pierre Engrand ne peut s'empêcher d'imaginer tous les sinistres auxquels il est exposé. La mission de cet ingénieur de comptes chez FM Global est de conseiller ses clients en matière de prévention des risques. « Quand on est ingénieur, on ne rêve pas forcément de travailler dans l'assurance », sourit-il, avant d'ajouter qu'il pense avoir « trouvé sa voie ». Après avoir tâté de l'industrie, cet ingénieur en génie chimique et thermique de 44 ans a rejoint FM Global il y a douze ans. D'abord en tant qu'ingénieur terrain, pendant huit ans. Il passait alors la moitié de son temps « sur le terrain », pour rencontrer ses clients, visiter leurs sites industriels et bâtir une politique de prévention des risques.

FM Global se présente comme un expert en prévention des risques. « Notre mission est d'aider les entreprises à réduire la fréquence et la gravité des sinistres, explique Pierre Engrand. Nous évitons donc les activités dont les risques ne peuvent être prévus et prévenus. » FM Global choisit ses clients : « Ils partagent tous notre culture de la prévention. » Il est vrai que ces derniers n'ont aucun intérêt à s'offrir un service dont l'essentiel de la valeur ajoutée repose sur l'identification des risques et la mise en place de méthodes d'amélioration continue pour les prévenir. De plus, cette entreprise mutualiste redistribue ses bénéfices à ses clients : « Si nous parvenons à maîtriser la sinistralité, donc si nous obtenons de bons résultats, nous leur remettons en fin d'année un chèque proportionnel à leur prime et à leur ancienneté à nos côtés. »

En tant qu'assureur, FM Global assume aussi sa part de risque : « Nous ne réassurons que les risques que nous avons le sentiment de ne pas maîtriser totalement. Ce qui nous différencie de nos concurrents, qui font davantage appel à la réassurance. » Un idéal vers lequel les 1 500 ingénieurs du groupe sont tous tendus. Les ingénieurs de comptes assurent l'interface entre l'entreprise cliente, ses responsables de sites ainsi que les ingénieurs terrains. « Ces derniers visitent chaque site au moins tous les trois ans. À l'issue de ces visites, ils produisent un rapport classifiant les principaux risques et préconisant des stratégies de prévention. L'ingénieur de comptes croise ensuite ces rapports avec une analyse financière et stratégique de l'entreprise : quels sites ont la plus forte contribution aux résultats ? Lesquels s'inscrivent dans les priorités stratégiques ? » Autant d'informations qui conditionnent le montant de la garantie de perte d'exploitation.

Reste ensuite à convaincre le client du bien-fondé des préconisations en matière de prévention. En tant qu'ingénieur de comptes, Pierre Engrand doit expliquer qu'elle permet de réduire des risques statistiquement inévitables. Ce qui requiert certaines aptitudes commerciales « qui ne sont pas, précisément, les qualités premières des ingénieurs ! » Qu'à cela ne tienne : avec douceur mais détermination, Pierre Engrand assume cette mission avec la même constance dans sa vie professionnelle que dans sa vie privée : « Vous n'imaginez pas toutes les précautions que je prends quand je bricole ! »

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 25 octobre 2019

ÉDITION DU 25 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances construction - assurances dommages ouvrages.

Gironde Habitat

22 octobre

33 - BORDEAUX

Prestations de services d'assurances.

OPCO Mobilités

22 octobre

92 - MEUDON

Marché d'assurance construction

Mancelle d'Habitation

22 octobre

72 - MANCELLE HABITATION

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« J'aide les entreprises à prévenir les risques industriels »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié