« Je suis infirmier à distance »

Infirmier, Julien Ménielle a rejoint Mondial assistance pour accompagner dans leur traitement les malades atteints de pathologies lourdes.

Une patiente atteinte d'ostéoporose en début de traitement, un monsieur touché par une sclérose en plaques qui, toutes les semaines, doit se faire des injections, une quinquagénaire qui a décidé d'en finir avec le tabac... : Julien Ménielle, infirmier chez Mondial assistance, prend place devant son ordinateur et détaille le programme d'appels de la journée. L'assisteur a développé depuis deux ans une activité santé. Il travaille pour des laboratoires pharmaceutiques qui proposent des traitements lourds contre l'ostéoporose et la sclérose en plaque. Les médecins prescripteurs de ces traitements offrent à leurs patients un accompagnement téléphonique afin d'optimiser l'efficacité de la thérapie. Mondial assistance, qui a constitué une équipe de huit infirmiers, travaille également pour le compte d'entreprises soucieuses de la santé de leurs salariés ou de compagnies d'assurances qui ont conçu des programmes de prévention sur l'alimentation, le tabac, le stress, les maladies professionnelles...

« Pas question de se substituer aux médecins, prévient d'emblée Julien Ménielle. Nous sommes là pour aider le patient à être autonome par rapport à son traitement. La sclérose en plaques touche souvent une population jeune et active. » Les personnes atteintes d'ostéoporose sont, en revanche, beaucoup plus âgées et, parfois, très seules : « Dans ces cas-là, l'écoute compte énormément », insiste-t-il.

Concrètement, Julien Ménielle dispose du dossier de ses patients sur son ordinateur avec leurs coordonnées et celles de leur médecin traitant. Un programme d'appels est établi avec des disponibilités téléphoniques de deux heures au plus. Pour la partie prévention, après une première prise de contact et l'envoi de documents, il planifie un programme de cinq appels à quinze jours d'intervalle : « Notre but est de donner un maximum d'informations et de conseils d'hygiène de vie. »

Cela fait un peu plus d'un an que Julien Ménielle a rejoint Mondial assistance. Il a choisi d'exercer différemment un métier qu'il aime passionnément. Il a fait ses débuts au service de réanimation de l'hôpital de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines). « Des années passionnantes, au cours desquelles j'ai pu voir et apprendre beaucoup de choses en termes de soins. »

Cependant, la dégradation des conditions de travail liée à la pénurie de personnel soignant était devenu difficilement supportable. Julien Ménielle n'avait pas le temps de s'attarder avec ses patients, de leur expliquer les soins, de les soutenir psychologiquement : « C'était de plus en plus frustrant. On ne choisit pas ce métier uniquement pour sa dimension technique. »

Après huit ans à l'hôpital, il tourne donc la page et s'installe comme infirmier libéral. Même course contre la montre, mais cette fois, ce sont les embouteillages et le temps perdu dans les transports qui ont raison de sa motivation. Chez Mondial assistance, il trouve enfin le moyen de se réconcilier avec son métier. « Certes, je n'ai plus de contact direct avec mes patients, mais quand je raccroche le téléphone, j'ai vraiment le sentiment d'avoir fait ce que je devais faire. »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurance

Fondation de Selves

20 août

24 - Sarlat-la-Canéda

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« Je suis infirmier à distance »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié