L'OCDE et l'OMS donnent un bon point au système de santé suisse


L'état de santé de la population et la couverture universelle des soins atteignent un bon niveau en Suisse mais ont un coût élevé, conclut une étude menée par l'Organisation pour la coopération et le développement en Europe (OCDE) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En 2003, la Suisse a consacré 11,5% de son PIB à la santé, contre 8,8% dans l'OCDE. Par ailleurs, la progression annuelle moyenne des dépenses a été de 3,4 % du PIB entre 1990 et 2004, contre 1,5 % en moyenne dans l'OCDE.

Les deux organisations recommandent donc à la Confédération helvétique de mettre en place une politique de maîtrise des dépenses de santé plus rigoureuse à l'avenir. Elles insistent aussi sur la nécessité de renforcer les moyens alloués à la prévention des maladies et à la promotion de la santé, qui plafonnent à 2,2% des dépenses générales contre 2,7% en moyenne dans l'OCDE.

Enfin, une amélioration des performances du système suppose une réforme en profondeur de sa gouvernance. En raison de son système fédéral qui accorde une grande indépendance aux cantons, le pays compte 26 systèmes semi-autonomes. Une situation qui rend difficile l'élaboration de politiques nationales cohérentes.
La rédaction

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Acquisition de titres restaurant

MSA Mutualité Sociale Agricole du Languedoc

22 avril

48 - MSA DU LANGUEDOC

Prestations de services d'assurances.

Ville de Meylan

21 avril

38 - MEYLAN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'OCDE et l'OMS donnent un bon point au système de santé suisse

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié