L'UMR licencie et déménage

Le sauvetage de l'ex-Cref repose sur le respect d'un plan de convergence, qui impose austérité et performance à la nouvelle Union mutualiste retraite (UMR).
Le plan de convergence impose une diminution de moitié des frais de gestion : 50 % des effectifs, soit 60 salariés seront licenciés. La première réunion relative au plan social s'est tenue lundi avec le comité d'entreprise. La mutuelle va en outre déménager à Nantes, où le coût des locaux représentera 10 % des frais actuels à Paris. Le siège parisien sera vendu. Les deux autres volets du plan de convergence sont : l'atteinte d'une performance nette de 5 % sur la gestion d'actifs, ainsi que le recrutement de 10 000 adhésions nouvelles en 2003 et 2004, puis 20 000 à 25 000 les années suivantes (pour en savoir plus, lire l'article dans le prochain numéro de L'Argus du 31 janvier, page 22).

Angela Enriquez

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 24 septembre 2021

ÉDITION DU 24 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

JURISTE CONFIRMÉ EN ASSURANCES h/f

Postuler

EASYBLUE

Conseiller souscripteur Assurances Pro - spécialiste Risques d’Entreprise H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Contrat d'assurances statutaires

Centre de Gestion de la Fonction Publique

24 septembre

66 - Perpignan

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

L'UMR licencie et déménage

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié