La Bâloise reprend ses marques

Trois mois après le départ de Frank Schnewlin, La Bâloise vient de nommer son nouveau patron. Martin Strobel prendra ses fonctions le 1er janvier prochain. Il aura à restructurer le groupe et à le conduire vers la fusion ou le rachat. En effet, après les échecs des négociations avec le groupe colonais Gothaer, La Bâloise n'a toujours pas abandonné ses projets de croissance externe. Dotée d'un volume d'activités de 5 milliards d'euros et d'un bénéfice de 814 millions de FCH en hausse de 15%, elle souhaiterait se donner davantage de voilure, n'atteignant dans aucun de ses sept marchés cOEurs, une position de leader. Il lui faudra cependant revoir la configuration de ses filiales allemandes, notamment la Deutscher Ring à Hambourg dont un tiers appartient à un groupe mutualiste. Hormis l'Allemagne, le groupe suisse est présent au Bénélux, en Autriche, en Croatie et en Serbie.

M L, en Allemagne

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Titres repas dématérialisés - chèques/cartes cadeaux.

GHT Val de Marne Est - Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil

18 juillet

94 - CRETEIL

Convention de participation pour la participation au financement de la protection s...

Conseil Général de la Haute Vienne

18 juillet

87 - CONSEIL DEPARTEMENTAL

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Bâloise reprend ses marques

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié