La Bâloise reprend ses marques

Trois mois après le départ de Frank Schnewlin, La Bâloise vient de nommer son nouveau patron. Martin Strobel prendra ses fonctions le 1er janvier prochain. Il aura à restructurer le groupe et à le conduire vers la fusion ou le rachat. En effet, après les échecs des négociations avec le groupe colonais Gothaer, La Bâloise n'a toujours pas abandonné ses projets de croissance externe. Dotée d'un volume d'activités de 5 milliards d'euros et d'un bénéfice de 814 millions de FCH en hausse de 15%, elle souhaiterait se donner davantage de voilure, n'atteignant dans aucun de ses sept marchés cOEurs, une position de leader. Il lui faudra cependant revoir la configuration de ses filiales allemandes, notamment la Deutscher Ring à Hambourg dont un tiers appartient à un groupe mutualiste. Hormis l'Allemagne, le groupe suisse est présent au Bénélux, en Autriche, en Croatie et en Serbie.

M L, en Allemagne

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 31 janvier 2020

ÉDITION DU 31 janvier 2020 Je consulte

Emploi

APRIL

Directeur de marché Assurances Construction h/f Fonction CODIR

Postuler

SIACI SAINT HONORE

Gestionnaire sinistres Transport H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de services d'assurances

Ville de Solliès Toucas

27 janvier

83 - Solliès-Toucas

Audit du niveau des charges et produits d'exploitation d'ENEDIS et de RTE.

Commission de Régulation de l'Energie

26 janvier

75 - COMMISSION DE REGULATION DE L'ENERGIE

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Bâloise reprend ses marques

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié