« La crise va avec une remise à plat de la chaîne de valeur »

Aux commandes de l'activité entreprises d'April, Danièle Bessis présente la stratégie et les ambitions du grossiste lyonnais en matière d'assurance des entreprises.

Quel est le périmètre d'activité d'April Group Corporate ?

La holding AGC regroupe les sociétés qui servent les entreprises aussi bien en dommages qu'en assurances de personnes à travers une activité de grossiste ou une activité directe. Globalement, le pôle AGC comprend des entreprises telles qu'Assinco, April solutions entreprises, Assur-Londres et Europassur en région parisienne, April assurances entreprises, April Cover, Ciare, Cogealp, Sasco et Sepcofi dans la région lyonnaise, la société Haussmann conseils dans le Sud-Est et Cacep dans le Nord-Est. Par ailleurs, AGC est implanté à l'étranger, au Canada, en Italie et, plus récemment, en Pologne.

Quel bilan tirez-vous de la mise en place de cette structure ?

La holding a été créée en janvier, mais nous travaillions à sa mise en place depuis plusieurs mois. Nous nous appuyons sur les points forts d'April : esprit entrepreneurial, relation avec les courtiers dans la démarche grossiste et qualité de sa gestion. Capacité d'adaptation, sens du client et qualité de service innervent l'ensemble des structures du pôle. Quant à nos objectifs, ils sont de trois ordres. D'abord en tant que direction de participation, AGC attend un retour sur investissement à la suite de ses prises de participation. Ensuite, nous essayons de promouvoir la transversalité entre les cabinets de courtage membres de la holding. Enfin, AGC doit contribuer à développer l'image d'April sur le segment des entreprises tant dans une démarche grossiste qu'en développant une expertise forte dans certains métiers ou niches. Notamment à travers Assinco, qui vient d'opérer un changement de charte graphique et de slogan, "l'assurance du développement désirable" - lequel est davantage qu'un slogan, c'est une véritable démarche de long terme s'appuyant sur la responsabilité sociétale des dirigeants.

Comment se ventile votre portefeuille ?

AGC réalise un tiers de ses activités en IARD, crédit compris. Les deux tiers restants sont constitués par les assurances de personnes. L'ensemble du pôle AGC représente 20 % de l'activité d'April. La partie grossiste d'AGC génère 40 % du total, contre 60 % pour le direct. Le portefeuille est majoritairement constitué de très petites à moyennes entreprises. Nous disposons de quelques grands comptes, grâce, notamment, à Sepcofi et Assinco, acquis fin 2007 et bien positionné dans la distribution et les sociétés de services.

Ressentez-vous les effets de la crise ?

Nous avons constaté une baisse des mises en chantier. On commence à percevoir peut-être une légère augmentation de la sinistralité en prévoyance, ce qui est relativement classique en période de crise, avec une recrudescence de l'absentéisme. Ce sont des balbutiements. En assurance-crédit, on observe une dégradation de la situation de certaines entreprises. En outre, la crise s'accompagne d'une remise à plat de la chaîne de valeur. Les entreprises s'interrogent sur la capacité financière des porteurs de risques et sur la pérennité de leurs partenariats avec les assureurs. Elles attendent des conseils de leur courtier, qui voit son rôle conforté.

Qui sont vos porteurs de risques ?

AGC est une holding de courtage, donc sans relation privilégiée avec les porteurs de risques d'April. Nous les consultons comme n'importe quel autre assureur. C'est un point très important au regard des contraintes réglementaires et sur les risques d'entreprise. Nous avons aujourd'hui une approche structurée sur le Lloyd's via Assur-Londres.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assurances tous risques expositions

FRAC Provence Alpes Côte d'Azur Fond Régional d'Art Contemporain

21 octobre

13 - FRAC PACA

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« La crise va avec une remise à plat de la chaîne de valeur »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié