La Marf fusionne avec la Ciam et se rapproche définitivement du groupe Monceau

La Marf fusionne avec la Ciam et se rapproche définitivement du groupe Monceau
La Marf fusionne avec la Ciam et se rapproche définitivement du groupe Monceau
La Marf fusionne avec la Ciam et se rapproche définitivement du groupe Monceau
Cet après midi, le Conseil d'administration de la mutuelle de l'Allier a validé le principe d'une fusion avec la Ciam, société membre du groupe Monceau. Un plan de sauvegarde de l'emploi touchera la moitié des effectifs de la Marf. Ce conseil met fin à un

C'est aujourd'hui que l'avenir de la Marf est scellé. La Mutuelle de l'Allier et des régions françaises change de directeur général, après la révocation du précédent, Patrick Simon, le 18 septembre dernier. C'est Gilles Dupin, par ailleurs DG du groupe Monceau qui assume désormais cette tâche. Le conseil d'administration a également voté la fusion avec la Ciam, une société dans le giron du groupe Monceau.

Cette réunion veut mettre fin au différend qui oppose depuis le mois de juin dernier le groupe Monceau et les instances dirigeantes de la Marf. Lesquelles souhaitaient reprendre leur indépendance perdue depuis 2002. A cette date, la Marf avait été contrainte de s'adosser à une structure compte tenu de son impossibilité de satisfaire ses obligations en matière de marge de solvabilité. C'est la MCR, mutuelle centrale de réassurance, dans l'orbite du groupe Monceau, qui a apporté une première aide financière de 4 ME.

Ce premier apport s'avèrera insuffisant et 8 ME seront versés l'année suivante sous forme de commissions exceptionnelles de réassurance et 1,5 ME par voie de réassurance normale, selon Gilles Dupin. Le DG d'alors est limogé et remplacé par Daniel Antoni, DG à l'époque de MCR. Ce dernier effectue « un nettoyage drastique des risques courtage » amputant le chiffre d'affaires de moitié.

Son seul souci : restaurer une rentabilité perdue. Il quittera le groupe Monceau fin 2005 en signant, selon plusieurs sources concordantes, « de nouveaux accords liant davantage Marf à la MCR ». Les syndicats estiment pour leur part que le protocole d'accord de 2002 avec le groupe Monceau n'a pas été respecté et que la Marf n'a plus les moyens de se développer. Le DG Patrick Simon, nommé début 2006, tente de relancer la machine. Il cherchera à recouvrer son indépendance et il sera suivi par le conseil d'administration. Le groupe Monceau dénonce le protocole d'accord qui le lie à Marf. Il réclame 17 ME, en remboursement des sommes avancées. Une somme impossible à rembourser compte tenu des fonds propres de la Marf ... à 8 ME ! En septembre, acculés, les administrateurs limogent le DG et votent le principe d'une fusion avec une entité de Monceau. C'est finalement la Ciam qu'ils rejoindront.

Mais l'histoire est loin d'être finie. Un plan de sauvegarde de l'emploi va toucher la moitié des effectifs de la Marf ; les salariés des agences Marf deviendront des agents généraux d'assurance et le courtage sera relancé. A condition toutefois que le personnel accepte cette solution, avance Gilles Dupin. Un vote est prévu vendredi prochain. A terme, la CIAM devrait fusionner avec la MGA, la mutuelle d'assurances du groupe Monceau... ce que prévoyait le protocole d'accord initial de 2002.
Nathalie Henry

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Marf fusionne avec la Ciam et se rapproche définitivement du groupe Monceau

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié