La MG se dote d'un nouvel accord d'entreprise

La MG vient de revoir les conditions de travail de ses salariés. Innovation majeure dans la mutualité : la performance individuelle va être rémunérée.

Exit, les textes de 1993 ! Les conditions de travail des 1 900 salariés de la mutuelle historique des personnels de La Poste et de France Télécom vont radicalement évoluer. Après huit mois de négociations, un nouvel accord d'entreprise a en effet été signé le 25 février dernier par la direction et l'ensemble des organisations syndicales représentatives du personnel (CGT, CFDT, CFTC, CGT-FO, CFE-CGC).

Encourager la formation aux métiers commerciaux

Plus qu'un simple dépoussiérage, ce texte, qui s'inscrit dans le cadre du rattachement de la MG (Mutuelle générale) à la convention collective nationale de la mutualité (Ugem), introduit des innovations dans plusieurs domaines. En premier lieu, il met l'accent sur une gestion plus personnalisée de l'emploi et des carrières, adaptée à l'ouverture de la MG au marché concurrentiel des entreprises et des particuliers. Pour encourager l'évolution des qualifications, notamment vers les métiers commerciaux, la MG va se doter d'un observatoire de l'emploi et des métiers. Elle a également l'intention de mettre en place des entretiens d'orientation professionnelle. Prévue par la loi « Fillon », la mise en oeuvre du droit individuel à la formation (Dif) doit également servir cet objectif. Pour favoriser les parcours de formation qualifiants, les salariés de l'entreprise ont la possibilité d'anticiper leur Dif, à concurrence de vingt heures par année de présence et jusqu'à cent vingt heures. Point particulièrement sensible, la politique de rémunération est entièrement revue. La reconnaissance de la performance individuelle et collective est désormais privilégiée. Chaque salarié bénéficiera d'une prime annuelle en fonction d'objectifs individuels fixés par le responsable hiérarchique. Une véritable révolution puisque, jusque-là, l'évolution de la rémunération dépendait de l'ancienneté. À peine 1 % de la masse salariale était consacré aux augmentations individuelles. « Un système pas très attrayant pour les métiers à haute technicité », reconnaît Didier Bazzocchi, directeur général.

Plages horaires plus mobiles

Autre point sensible de l'accord, mais finalement accepté par les organisations syndicales, la mise en place de plages de travail mobiles plus étendues pour les salariés en relation avec le public. Selon Didier Bazzocchi, ce nouvel accord doit « permettre de concilier les attentes des salariés en termes de conditions de travail et les contraintes de modernisation de l'entreprise ». Consciente des bouleversements induits par ce texte, la mutuelle a entrepris une vaste opération de communication via son intranet.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 septembre 2021

ÉDITION DU 17 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

Institution de Prévoyance Caisse de Retraite supplémentaire

JURISTE CONFIRMÉ EN ASSURANCES h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un Commissaire aux comptes 2022-2027

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

17 septembre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Prestation de DPO (Data Privacy Officer) externalisée.

Agence Nationale des Fréquences

17 septembre

94 - ANFR

Marché d'assurances.

Ville de Plombières les Bains

17 septembre

88 - PLOMBIERES LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La MG se dote d'un nouvel accord d'entreprise

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié