La Toile attire les visites, mais pas encore les adhésions

Les sites Internet des assureurs sont avant tout une vitrine, où de plus en plus de personnes demandent des devis.

Les ventes par Internet ne parviennent décidément pas à décoller. L'Observatoire de l'e-assurance, qui a présenté un bilan des tendances 2007, souligne le peu de souscription enregistrées. La responsabilité est partagée. La démarche gagnerait à être épu- rée : trop de clics à effectuer, trop d'étapes (l'internaute consulte rarement plus de 9 pages), trop de documents à rassembler.

Une offre maigre et peu accessible

Le courtier Euro-Assurance reprend, par exemple, le devis avec le client dans la moitié des cas tant les approximations sont nombreuses sur les formulaires. Les prix sont donc réévalués plus tard par la compagnie. Les réponses seraient pourtant « moins biaisées que dans les bureaux, car l'internaute ne sait plus trop où tricher juridiquement », ironise Stanislas Di Vittorio, PDG du comparateur Assurland, auteur de l'étude.

Quant à l'internaute, qui appartient aux catégories socioprofessionnelle supérieures, âgé de 25 à 45 ans, il est pressé et cherche de bons plans. Pourtant, les offres « low cost » du Net sont encore rares, l'accès aux formulaires de souscription parfois dissimulé, l'ouverture aux profils risqués inexistante. En outre, les actes de gestion et les produits ne sont pas tous proposés. « Les gens se précipitent sur l'auto, parce que c'est un produit qu'ils ont le sentiment de bien connaître et pour lequel ils sont moins demandeurs de conseils », résume Stanislas Di Vittorio.

On devise, on ne signe pas

La souscription en ligne reste marginale avec près d'une centaine de milliers de contrats seulement établis chaque année. Outil de sécurisation, la signature électronique rencontre encore la réticence des assureurs.

Internet est en revanche la voie royale pour établir un devis (+ 19 % en 2007) et rechercher des informations. C'est un support qui suscite les visites : entre 2006 et 2007, leur nombre a augmenté de 37 %. Les perspectives pour 2008 établissent à 11,2 millions le nombre de visites, avec une croissance presque identique à celle de l'année écoulée. Signe de ce basculement, Internet est devenu à la Maaf en 2007 le canal majoritaire pour établir un premier contact.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Reprise de données budgétaires, comptables et achats des universités Paris Descarte...

Université René Descartes - Paris V Bureau des marchés

15 octobre

75 - UNIVERSITE PARIS DESCARTS

Prestations d'administration du personnel et de paie

SEM Plaine Commune Développement

15 octobre

93 - St Denis

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La Toile attire les visites, mais pas encore les adhésions

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié