La transparence des complémentaires santé en question

Il faudrait peut-être soumettre les organismes d'assurance maladie complémentaire à une obligation d'information sur leurs fonds propres, estime Yves Bur, député UMP et membre de la commission des affaires sociales, culturelles et familiales de l'Assemblée. « Pourquoi semble-t-il possible de demander un milliard d'euros aux complémentaires ? », a-t-il demandé, faisant à la nouvelle taxe sur le chiffre d'affaires des complémentaires. Si certaines disposent de fonds propres, la situation globale est selon lui « difficile à évaluer », car « l'Acam est peu bavarde sur le sujet ». Estimant que ces fonds propres sont supérieurs à 10 milliards d'euros, Yves Bur, qui s'exprimait lors des premières rencontres parlementaires sur l'accès aux soins, a souhaité une plus grande transparence sur le sujet.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Assistance juridique.

SEM SIPEnR

26 juin

75 - SEM SIPENR

Prestation de services d'assurances.

CHI Emile Durkheim

26 juin

88 - EPINAL

Souscription de différents contrats d'assurance.

La Roche sur Yon Agglomération

26 juin

85 - LA ROCHE SUR YON AGGLOMERATION

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

La transparence des complémentaires santé en question

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié