Le télétravail gagne du terrain

Outil de fidélisation pour des salariés fatigués par les transports en commun, réponse à une certaine volonté d'indépendance, le télétravail est actuellement expérimenté à petite échelle chez deux assureurs.

Véritable cauchemar pour les uns, la grève dans les transports d'octobre 2007 a porté ses fruits pour d'autres. Bloqués chez eux, des collaborateurs de Solly Azar ont trouvé un réel intérêt à travailler à leur domicile. Profitant de l'occasion, l'assureur qui, jusqu'à maintenant, avait ponctuellement fonctionné sur ce mode, a décidé de poursuivre sur cette lancée. Désormais, une dizaine de gestionnaires travaillent depuis chez eux.

L'occasion fait le larron, l'outil fait la pratique

« Nous veillons à ce que les candidats soient responsables et organisés, détaille Denis Jospin, directeur des opérations IARD. C'est un outil de fidélisation pour des salariés qui habitent en banlieue. De plus, les perspectives d'évolution de cette personne au sein de notre société ne sont pas amoindries. » Cette collaboration se fait sur la base de trois principes : volontariat, réversibilité et maintien d'un contact avec l'entreprise. Même s'ils n'ont plus de bureaux en propre, ces collaborateurs doivent venir dans les locaux une fois par semaine. Ils y rencontrent leur manager et retrouvent le « coordinateur télétravail », un interlocuteur qui répond à leurs interrogations ou soucis. Chez Axa France, ce ne sont pas les grèves, mais un transfert d'activité vers un autre site qui conduit à engager ce mois-ci une opération pilote sur des fonctions support. Douze personnes, dont certaines prêtes à quitter leur emploi à cause de l'allongement de leur trajet, ont été retenues. José Milano, directeur du développement des ressources humaines, rappelle que les nouvelles technologies tout comme le renouvellement des effectifs ont fait sauter des freins. « La génération de jeunes qui a poursuivi ses études avec un ordinateur relié à Internet sur les genoux est parfaitement à l'aise pour organiser son travail de façon autonome. »

Pour Julien Lesser, directeur juridique et social chez Solly Azar, le télétravail, au-delà du cadre familier et rassurant qu'il offre, doit être encouragé par une vraie politique publique d'aide aux entreprises. « L'enjeu va au-delà du bien-être du salarié. La fluidification du trafic et l'impact positif sur l'environnement qui en découle pourraient être considérables. » À terme, Solly Azar estime que 10 % de l'effectif pourraient travailler de cette façon.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 11 octobre 2019

ÉDITION DU 11 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation de services d'assurances

Ville de Solliès Toucas

14 octobre

83 - Solliès-Toucas

Passation d'un marché d assurance protection sociale des sapeurs pompiers volontair...

SDIS de la Meurthe et Moselle Sce Départ. d'Incendie et de Secours

13 octobre

54 - ESSEY LES NANCY

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Le télétravail gagne du terrain

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié