Les politiques au chevet des victimes de l'ex-Cref

Opération réussie ce matin pour l'Arcaf (*) et le CIDS, comité de défense des victimes de la déconfiture de l'ex-Complément de retraite de la fonction publique : ils ont déplacé trois porte-parole des principaux candidats à l'élection présidentielle pour leur faire préciser leur position sur leurs problèmes.
Gilles Carrez (pour Nicolas Sarkozy), Charles de Courson (pour François Bayrou) et Arnaud de Montebourg (pour Ségolène Royal) se sont prononcés pour l'indemnisation des 450 000 « victimes de la catastrophe du CREF » par l'Etat.
Les politiques ont aussi accepté de s'engager à ce que le fisc rembourse les impôts payés par les anciens adhérents du Cref qui avaient mis fin à leur contrat après l'effondrement du régime. Autre engagement obtenu : que les régimes tels que Préfon ou le Corem soient contraints à la tenue d'une assemblée générale, comme les Perp ou les contrats d'assurance vie associatifs.

Eric Leroux

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 28 janvier 2022

ÉDITION DU 28 janvier 2022 Je consulte

Emploi

LA CENTRALE DE FINANCEMENT

RESPONSABLE ADJOINT MARCHE ASSURANCES H/F

Postuler

La Mutuelle Générale

RESPONSABLE D'AFFAIRES EN ASSURANCES COLLECTIVES - F/H

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Accord-cadre prestations de consultation juridique, de veille juridique, de rédacti...

CARL - Communauté d'Agglomération la Riviera du Levant

26 janvier

971 - LE GOSIER

Fourniture de titres-restaurant.

CIG Petite Couronne

26 janvier

93 - PANTIN

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les politiques au chevet des victimes de l'ex-Cref

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié