Médéric et Malakoff fusionnent leur informatique

Les deux groupes paritaires Médéric et Malakoff esquissent un rapprochement de leurs systèmes d'information en bâtissant un GIE. Médéric espère ainsi résoudre ses problèmes informatiques.

Médéric tente de surmonter ses bogues informatiques (lire « l'Argus » du 30 avril dernier, p. 27). Le groupe de protection sociale a annoncé, à la fin du mois de juin, la création d'un groupement d'intérêt économique (GIE). Dénommé SI2M, pour Système d'information Médéric et Malakoff, il rassemblera les systèmes d'information de Médéric, Malakoff et de la Caisse réunionnaise de retraites (CRR).

Médéric dispose de deux systèmes d'information, qui ne répondent pas aux recommandations des régimes retraites Agirc et Arrco. Le premier, pourtant flambant neuf, souffre d'un coût de maintenance prohibitif et ne couvre que 25 % des encaissements. Quant au second, à bout de souffle, il est incompatible avec les engagements de qualité de service aux entreprises (guichet social unique par Internet) et aux salariés (reconstitution de carrière, notification de retraite dématérialisée).

Au coude à coude avec l'alliance menée par ProBTP

Avec SI2M, Médéric et Malakoff forment la première plate-forme informatique en retraite complémentaire avec 17,4 % des cotisations Agirc et Arrco gérées. Cette structure place les deux groupes paritaires en position favorable dans la perspective du mouvement de consolidation des groupes paritaires autour d'une dizaine de pôles informatiques - contre 29 à la fin 2003. En corollaire, la structure a prévu une mutualisation des moyens, des études et des développements informatiques en assurances de personnes. Sur ce dernier segment, cet ensemble se place dans le sillage de l'alliance informatique menée par ProBTP.

Objectif commun : réduire les dépenses informatiques

Toutefois, plusieurs inconnues demeurent sur le calendrier, les contours, et les systèmes d'information cibles de ce rapprochement. Dans le domaine des retraites, la convergence informatique est repoussée à l'adoption de principes directeurs par l'Agirc et l'Arrco.

Pour l'heure, SI2M est structuré en quatre domaines fonctionnels (assurances et épargne individuelles, comptabilité, entreprises et prévoyance) et deux pôles informatiques, lesquels privilégient un brassage des équipes des deux groupes. Le directeur des systèmes d'information de Médéric, Pol Evlard, devient directeur général du GIE. Il sera secondé par Marie-Annick Massart, son homologue de Malakoff.

À court terme, la création de SI2M permettra de formaliser les relations avec les utilisateurs, par le biais d'un plan de qualité de projet pour chaque chantier informatique. En définitive, les deux partenaires ont un objectif commun : la réduction des dépenses informatiques, aujourd'hui estimées pour les deux groupes à 70 ME en retraites.

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 20 mai 2022

ÉDITION DU 20 mai 2022 Je consulte

Emploi

CABINET SCHÜLLER & SCHÜLLER

MANDATAIRES D’INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCE H/F

Postuler

Adis Assurances

Rédacteurs Règlements en Prévoyance H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Médéric et Malakoff fusionnent leur informatique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié