Métier : flairer le futur

Damien de Bloteau est responsable innovation chez AG2R-La Mondiale. Une fonction en plein essor chez les assureurs.

En 2008, AG2R-La Mondiale crée une direction de l'innovation, rattachée à la direction générale. Au sein de cette structure de quatre personnes, Damien de Bloteau est responsable innovation, ce qui recouvre des missions de veille et de prospective. « Mon travail consiste à détecter des tendances sociologiques et de consommation émergentes qui vont déferler dans les prochaines années. »

Détecter le changement

Il est là pour pressentir les modes, se tenir au courant des dernières avancées technologiques et sélectionner, parmi ces nouveautés, les signaux auxquels il croit. Il s'intéresse à l'essor de la vente en ligne et aux applications liées aux téléphones mobiles. « Aujourd'hui, des entreprises comme EDF ou Orange envoient des factures électroniques à leurs clients. Certaines vont jusqu'à proposer la consultation de leur compte sur mobile. »

Ce bouleversement dans les comportements va forcément toucher le monde de l'assurance. « Je suis persuadé que, dans le futur, les clients acheteront plus sur Internet qu'en agence, voire qu'ils suivront leurs comptes par téléphone. » Damien s'intéresse également aux réseaux sociaux de type Facebook ou Viadéo. « Des communautés vont se créer qui pourront avoir un comportement d'achat groupé », affirme-t-il. AG2R-La Mondiale doit être capable d'intégrer ces nouveautés. Sur tous ces sujets, Damien se met dans la peau du quidam en se demandant : « "Qu'attends-je d'un assureur ?" Ce n'est pas une question anodine, il faut être vigilant pour rester dans la course. » Car, pour lui, une chose est sûre : les concurrents de demain ne seront pas nécessairement ceux d'autrefois. Alors, flairer le changement, c'est bien, mais le mettre en oeuvre, c'est mieux. Son objectif consiste à sensibiliser le comité de direction. Une fois par mois, il sélectionne les idées auxquelles il croit et les propose au comité innovation. « J'établis des niveaux de priorité. Pour ce qui touche au téléphone mobile, par exemple, c'est encore trop tôt. »

Une vision participative

C'est ainsi qu'une de ses propositions, l'innovation participative, sera mise en place dès septembre. Chacun des 7 000 collaborateurs du groupe sera invité à déposer des exemples d'améliorations sur un intranet de manière nominative. Les 25 auteurs des meilleures idées seront récompensés lors de Trophées de l'innovation, avec dîner en compagnie de la direction. Un test mené entre octobre et décembre 2008 a permis de valider la démarche. « Sur 160 collaborateurs, nous avons recensé un taux de participation de 32 % et recueilli 201 idées. 60 ont été retenues et 20 sont déjà mises en oeuvre. » Exemples : un collaborateur du centre d'appels a suggéré d'intégrer une rubrique au site Internet avec les questions les plus fréquentes. Un autre a proposé de dématérialiser les échanges avec le réseau commercial : les courriers, auparavant adressés par papier, sont désormais transmis par messagerie sous format pdf.

Pour stimuler sa réflexion, Damien passe 40 % de son temps à l'extérieur. Il s'est inscrit à plusieurs groupes de réflexion sur l'innovation, notamment le comité « prospective » du cercle Lab (laboratoire assurance et banque) où il côtoie ses homologues. Il fréquente aussi l'Electronic Business Group (EBG), qui rassemble les entreprises disposant d'un site marchand qui agissent en faveur de l'innovation et des nouvelles technologies. Autant d'échanges qui stimulent sa créativité. Pour occuper ce poste, Damien n'a pas suivi de formation spécifique. Il est titulaire d'une maîtrise de mathématiques et d'un DESS de statistique et a débuté à La Mondiale en 2000, en mettant au point des tableaux de bord pour le contrôle de gestion.

Des projets sous le pied

Les qualités requises pour ce métier : être curieux des nouvelles technologies, conserver un esprit critique et sélectif. « Il y a une dizaine de projets dont je n'ai jamais parlé, car ils ne sont pas mûrs ou parce qu'ils n'entrent pas dans la culture notre groupe. » Un chargé d'innovation doit aimer convaincre et savoir rallier les autres à ses idées. Enfin, ce poste exige une grande aisance relationnelle et un zeste d'intuition, pour s'appuyer sur des relais solides à l'intérieur de l'entreprise et savoir sentir quand arrive le bon moment pour défendre une nouvelle idée.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 06 décembre 2019

ÉDITION DU 06 décembre 2019 Je consulte

Emploi

APREF

ADJOINT DU DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL H/F

Postuler

Mission Handicap Assurance

Mission Handicap Assurance

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assurances.

Ville de Ruy Montceau

05 décembre

38 - RUY

Achat de titres de transport.

ILEVA - SM de Traitement des Déchêts des Microrégions Sud et Ouest SMTD

05 décembre

974 - ST PIERRE

Prestation de services d'assurances.

Pôle Gérontologique du Riou Blanc

05 décembre

83 - SEILLANS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Métier : flairer le futur

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié