Mondial assistance : l'accord sur les salaires a été signé

Après une semaine de grève, les salariés ont repris le travail. L'accord salarial a été signé par la CFDT et la CFE-CGC.

Jusqu'au bout, ils auront poursuivi le mouvement. Entre 15 % et 20 % des 1 500 salariés de Mondial assistance France d'après la direction, et entre 45 % et 80 % selon les sites d'après les syndicats, se sont mis en grève le 31 mars et jusqu'au 8 avril. Un mouvement reconduit plusieurs fois par les syndicats CFTC, CGT et FO pour réclamer des « propositions salariales décentes ». Les syndicats CGT et FO demandaient notamment une augmentation générale forfaitaire de 150 E et aucun salaire net inférieur à 1 500 E.

Une augmentation générale de 2 % à 2,5 %

La direction, pour sa part, proposait une augmentation générale comprise entre 2 % et 2,5 %, ainsi qu'une prime exceptionnelle de 700 E. Le vendredi 4 avril, après cinq jours de grève, elle a formulé deux nouvelles propositions : un salaire brut minimal de 1 500 E (hors salariés saisonniers), ainsi qu'une augmentation de la prime vacances de 200 E, en la portant à 1 500 E.

La CGT et FO, estimant ces propositions insuffisantes, ont appelé à poursuivre le mouvement et proposé de « mensualiser l'augmentation de la prime vacances afin de toucher tous les salariés ». L'accord a finalement été signé par la CFDT et la CFE-CGC.

Aux yeux de FO et de la CGT, « il n'y a eu aucun dialogue possible ». « Les négociations ont été ouvertes le 13 mars. Un certain nombre de séances collectives ont eu lieu, et le dialogue n'a jamais été rompu, répond Didier Lebret, président de Mondial assistance France. Notre plate-forme de salaire est honorable dans les circonstances économiques actuelles. »

CGT, CFTC et FO en quête d'un nouvel interlocuteur

Les représentants des trois syndicats non signataires reprochent également à la direction « des modes de management proches de ceux des centres d'appels » sur les plates-formes, notamment celle de Bagnolet. « Une fusion implique toujours une réorganisation, mais les conditions matérielles de travail sont loin d'être mauvaises », insiste Didier Lebret. La CGT, la CFTC et FO, décidées à ne pas lâcher le morceau, indiquent être « aujourd'hui à la recherche d'un nouvel interlocuteur au sein du groupe »

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Marché d'assistance à maîtrise d'ouvrage pour l'aide à la décision dans la stratégi...

Ville de Paris / Secrétariat général Délégation générale à la modernisation

20 juillet

75 - VILLE DE PARIS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Mondial assistance : l'accord sur les salaires a été signé

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié