« Nous visons en priorité la France et l'Espagne »

Transamerica Reinsurance, l'un des plus importants acteurs du marché vie outre-Atlantique, s'installe en Europe. Son président explique pourquoi.

Transamerica Reinsurance n'est pas un groupe très connu en France. Pouvez-vous nous le présenter ?

Transamerica Reinsurance opère sur le marché de la réassurance vie depuis la fin des années soixante, fait partie de Transamerica Occidental Life Insurance Company (Tolic) et du groupe Aegon depuis 1999. Transamerica Reinsurance, numéro deux aux États-Unis en termes d'affaires nouvelles, est l'un des dix plus importants acteurs mondiaux. Le groupe compte environ 400 collaborateurs qui fournissent des solutions de réassurance à plus de 500 compagnies d'assurance vie et sociétés financières en Amérique du Nord, Amérique latine et Asie.

Quelles sont ses activités ?

Nous sommes l'un des plus gros intervenants sur le marché de la réassurance vie obligatoire et facultative. Nous nous différencions en offrant aussi une gamme de solutions innovantes alliant la réassurance à des prestations à forte valeur ajoutée, qui permettent aux clients d'investir rapidement de nouveaux marchés avec des produits « clés en main » profitables. Enfin, nous sommes présents dans la réassurance de la dépendance et des rentes viagères.

Pourquoi venir sur le marché européen ?

Nous observons ce marché depuis quelque temps déjà grâce à notre filiale Transamerica International Reinsurance Ireland et à notre actionnaire Aegon. L'Europe a ses caractéristiques propres, mais l'expérience acquise sur les autres marchés mondiaux peut être mise à profit. L'assurance vie en Europe est en train de changer avec les évolutions démographiques, réglementaires, sociales et concurrentielles, ce qui va créer des opportunités. Comme nous cherchons d'abord à nous développer par croissance organique et expansion géographique, le marché européen de l'assurance vie, avec un tiers du total mondial des primes, est incontournable. Les acteurs sont nombreux, mais à la fois réassureurs dommages et vie. Nous sommes, nous, spécialistes de la réassurance vie et y consacrons toutes nos ressources.

Le projet Solvabilité II vous ouvre-t-il des perspectives ?

Il va contribuer à donner une vision plus juste des risques dans l'industrie de l'assurance vie, ce qui amènera à gérer risque et capital différemment. Les assureurs vont devoir modéliser davantage leurs produits, déterminer avec plus d'exactitude leur profil de risque, donc leur niveau requis de capital. Les réassureurs qui offriront les ressources nécessaires, en matière de produits et de capital, pourront aider les assureurs à gérer la transition vers le nouveau régime.

Quelles activités comptez-vous développer ?

Nous proposerons des programmes de réassurance vie traditionnelle, y compris dans le domaine de la prévoyance (individuelle ou collective), de l'incapacité-invalidité et de l'assurance emprunteur. Nous offrirons aussi les solutions « clés en main » évoquées plus haut.

Quels marchés comptez-vous cibler en priorité ?

Si nous visons la France et l'Espagne à court terme, nous mettrons en place une équipe assez solide pour saisir les opportunités dans tous les principaux marchés européens.

Pourquoi avez-vous choisi de vous installer à Paris ?

Le marché européen - et la France en particulier - compte de nombreux talents, et donne beaucoup d'importance aux aspects relationnels, deux points particulièrement importants à nos yeux. Deux personnes clés nous ont déjà rejoints pour ouvrir le bureau : Patrick Sabau, directeur pour le marché français, et Rejean Besner, responsable de l'actuariat et directeur financier pour le marché européen. Nous constituons actuellement une équipe complète en mesure de répondre à l'ensemble des besoins de nos clients.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Services d'assurance

Fondation de Selves

20 août

24 - Sarlat-la-Canéda

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

« Nous visons en priorité la France et l'Espagne »

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié