Prima Solutions passe le test de la CNP

Avec Prima Solutions, la CNP veut moderniser ses systèmes d'information pour gagner en réactivité et réaliser des économies substantielles.

Il a fallu six mois de tests pour que les informaticiens de la CNP valident le choix de la plate-forme de Prima Solutions, six mois à décortiquer chaque objet-métier et à éprouver la robustesse de la plate-forme. Celle-ci viendra donc se connecter entre les back-offices de la CNP et les systèmes de présentation de ses distributeurs, La Poste et les Caisses d'épargne.

Un kit universel pour une greffe sans douleur

Les back-offices, qui gèrent les contrats de 14 millions de clients, sont ainsi accessibles depuis les postes de travail des chargés de clientèle avec un minimum de développements spécifiques, ce qui permet de réaliser de belles économies par la réutilisation du travail déjà effectué lors de la connexion avec un premier partenaire. Cette « architecture orientée services » créée par Prima Solutions a l'avantage de faire communiquer entre eux des systèmes variés et plus ou moins âgés, qu'il est préférable de ne pas bouleverser. « L'intérêt de l'outil est qu'il contient tous les composants standards du marché packagés en une seule plate-forme, épargnant le temps de recherche à nos développeurs-concepteurs, ainsi que des modules métiers tout prêts que l'on peut assembler, souligne Jean-Pierre Walbaum, membre du directoire de la CNP. La plate-forme sera généralisée dès 2005 et les nouveaux développements de même nature passeront par elle. »

Deux applications vont entrer en production très bientôt : CNPNet en janvier 2005 et Océor dès février-mars pour le premier lot. CNPNet doit rendre accessible aux chargés de clientèle des distributeurs le questionnaire médical des emprunteurs, avec un système d'évaluation de risque intégré. « Cela permettra d'accélé- rer les contrôles et de réduire le nombre de visites médicales », explique Jean-Pierre Walbaum.

Un substitut à l'accès 24 heures sur 24

Océor sera un extranet permettant à une demi-douzaine de banques du groupe Caisse d'épargne situées dans les Dom-Tom d'accéder en permanence à la gestion des produits financiers. Actuellement, la nuit est consacrée à la maintenance et au traitement des opérations en batch (différé). Cette interruption d'accès sera donc résolue par l'implantation d'un middle-office contenant une base de données mise à jour à J - 1, ainsi que des règles de gestion simplifiées. Au départ, seuls la consultation et les versements libres seront possibles, mais, peu à peu, toutes les opérations pourront être effectuées. « Une fois déployé, ce projet pourra servir de modèle à ceux des autres distributeurs », complète Phat Chua Lim, directeur informatique.

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 septembre 2021

ÉDITION DU 17 septembre 2021 Je consulte

Emploi

Natixis Assurances

RESPONSABLE TECHNIQUE INDEMNISATION H/F

Postuler

CEA Assurances

Chargé de développement H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Désignation d'un Commissaire aux comptes 2022-2027

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

17 septembre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Prestation de DPO (Data Privacy Officer) externalisée.

Agence Nationale des Fréquences

17 septembre

94 - ANFR

Marché d'assurances.

Ville de Plombières les Bains

17 septembre

88 - PLOMBIERES LES BAINS

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Prima Solutions passe le test de la CNP

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié