Santé : bilan globalement positif pour la réforme de 2004

Santé : bilan globalement positif pour la réforme de 2004
Santé : bilan globalement positif pour la réforme de 2004
Santé : bilan globalement positif pour la réforme de 2004
La réforme de 2004 de l'assurance maladie a permis "un redressement majeur" des comptes de la branche maladie de la Sécurité sociale et eu un "réel impact" sur les comportements.
Frédéric Van ROEkeghem, directeur général de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam), a souligné mardi devant la presse l'impact positif, tant sur le plan structurel que comptable, de la réforme Douste-Blazy d'août 2004. Il a notamment rappelé que le déficit était de 11,6 milliards en 2004 et que si « les tendances observées au début des années 2000 » s'étaient poursuivies, le déficit aurait été de 20 MdE en 2007 - alors qu'il a été contenu à 4,6 MdE, selon les chiffres qui viennent d'être rendus publics par la Commission des comptes de la Sécurité sociale. Autre élément positif à mettre au crédit de la réforme : la hausse « tendancielle » des dépenses de santé a été ramenée depuis au niveau de l'évolution du PIB au cours des trois dernières années.
Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 janvier 2020

ÉDITION DU 17 janvier 2020 Je consulte

Emploi

CREDIT AGRICOLE ASSURANCES

Souscripteurs IARD PME - PMI H/F

Postuler

Agence Swisslife Paris Madeleine

Collaborateur Commercial en Assurance de Personnes H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Santé : bilan globalement positif pour la réforme de 2004

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié