SPB profite de la convergence entre télécoms et informatique

Le courtier anticipe une croissance de l'assurance pour les produits high-tech nomades dotés des services multimédias les plus en pointe.

Le téléphone mobile est devenu le doudou des grandes personnes, un objet transitionnel, comme disent les psys.

En effet, selon une étude réalisée par l'opérateur britannique Virgin Mobile, 90 % des utilisateurs se retrouvent en situation de « grand stress » après une heure de séparation physique avec leur téléphone mobile, car ils considèrent avoir coupé leur plus grand lien social. Il y a donc « un besoin d'un service permettant de ne plus couper ce lien avec les autres », affirme Laurent Courtin, directeur biens et cartes du courtier SPB.

Pour le courtier spécialisé dans l'assurance de produits « affinitaires » (voyage, carte bancaire, bricolage, vélo, gaz, électricité, eau), la convergence entre les télécoms et l'informatique apparaît comme un relais de croissance.

Le retour en force d'une vieille lune

Celle-ci est certes une vieille lune : la high-tech attend d'elle monts et merveilles depuis dix ans. Mais aujourd'hui, c'est une réalité : les téléphones mobiles deviennent des ordinateurs miniatures doublés d'appareils photos, caméscopes et autres lecteurs MP3.

À domicile, l'explosion d'Internet à haut débit (avec les boîtiers des opérateurs et les offres groupées d'accès à Internet, à la télévision, la téléphonie fixe, voire mobile) génère de nouveaux besoins.

Même si les télécommunications ont représenté 18 % du chiffre d'affaires consolidé de SPB, qui a atteint 46,2 ME en 2005, le marché de l'assurance des téléphones mobiles reste un peu paradoxal. « Aucun pays n'a dépassé un taux de placement de 1 % », souligne Jean-Marie Guian, président de SPB. Certes, avec un million de contrats placés en 2006, le courtier a doublé ses ventes par rapport à l'an dernier, mais il estime que son chiffre d'affaires devrait rester stable en 2007.

Séduire les nomades équipés du haut de gamme

En revanche, il s'attend à une « forte croissance » sur les produits nomades de plus haut de gamme. Les ventes, de 300 000 polices cette année, devraient plus que doubler en 2007. La rentabilité de ce segment d'assurances devrait aussi s'améliorer : la sinistralité des produits télécoms, qui atteignait jusqu'à 15 % il y a trois ans, s'établit aujourd'hui dans une fourchette de 6 % à 8,5 %.

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture, livraison et gestion de titres restaurant pour le Centre de Gestion de ...

Centre Gestion Fonction Publique Territ.des P. Atl. Maison des Communes

18 août

64 - PAU

Services d'assurances pour la commune de Vinon-sur-verdon.

Ville de Vinon sur Verdon

18 août

83 - VINON SUR VERDON

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

SPB profite de la convergence entre télécoms et informatique

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié