Assurance de demain : pourquoi les assurtech doivent encore faire leurs preuves

Assurance de demain : pourquoi les assurtech doivent encore faire leurs preuves
Une récente étude souligne que six assurés sur sept privilégieraient un assureur traditionnel à une assurtech lors de la souscription d'un nouveau contrat. Mais derrière ce déséquilibre apparent, se cachent d'autres tendances de marché à surveiller. © D.R.

Pour lire l’intégralité de cet article, connectez-vous ou testez gratuitement l’accès en mode abonné

Petit à petit, les assurtech s’accaparent une place grandissante dans l’industrie assurantielle. Mais une récente étude souligne toutefois qu’à l’heure actuelle, lorsqu’un assuré doit choisir entre un assureur « traditionnel » et un nouveau venu, il a six chances sur sept de privilégier le premier…

L’histoire des assurtech est encore jeune. Si certaines sociétés se revendiquent comme telles depuis une vingtaine d’années, l’essor concret de ces jeunes pousses de l’assurance s’est surtout matérialisé à la fin de la précédente décennie. Et le chemin à parcourir pour bousculer davantage les acteurs installés de longue date est encore long.

[...]

Connectez-vous pour lire la suite

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné à l'Argus de l'assurance ?

Je me connecte

Abonnez-vous

Vous n'êtes pas encore abonné ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Nos formules d'abonnements
Je m'abonne

Abonnés

Base des organismes d'assurance

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d'assurance

Je consulte la base

Le Magazine

ÉDITION DU 26 novembre 2021

ÉDITION DU 26 novembre 2021 Je consulte

Emploi

ASCOMA

Chargé de Compte Dommage/ Chargé de Clientèle International H/F

Postuler

CARCO

RESPONSABLE AUDIT INTERNE h/f

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

Commentaires

Assurance de demain : pourquoi les assurtech doivent encore faire leurs preuves

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié