CES 2019 : « L'utilisation de l'IA dans les usages au quotidien prédominait au CES »

Caroline Nicaise, directrice innovation, communication et RSE de Crédit Agricole Assurances, décrypte pour l'Argus de l'Assurance les principaux enseignements de l'édition 2019 du célèbre Consumer Electronics Show (CES).

Partager
CES 2019 : « L'utilisation de l'IA dans les usages au quotidien prédominait au CES »

L'Argus de l'assurance - Vous étiez au Consumer Electronics Show de Las Vegas, qui s'est tenu du 8 au 11 janvier. Quelles sont les tendances de cette cuvée 2019 ?
Caroline Nicaise - On surtout une constate amplification des tendances des années précédentes, avec la prédominance de l'utilisation de l'intelligence artificielle dans les usages au quotidien, comme dans la maison, la santé et les nouvelles mobilités.

Avez-vous trouvé des innovations à même d'inspirer le secteur de l'assurance ?
C. N. La santé, le bien-être, la maison connectée et toutes les mobilités sont des thèmes importants d'exploration pour les assureurs. La smart home est l'un de ses terrains d 'expérimentation puisqu'elle fait appel à de nouveaux services comme la télésurveillance, qui constitue une première étape dans la protection et la prévention des foyers. Les États-Unis sont d'ailleurs très avancés sur ces sujets-là, notamment avec l'utilisation des assistants domestiques type Alexa ou Google Home. En matière de mobilités, nous avons vu des drones destinés au transport de personnes et des véhicules autonomes qui transforment les risques à couvrir. Il s'agit désormais d'assurer un usage, et non plus un bien.

Cette année, la healthtech était très présente au CES. Les assureurs nord-américains peuvent l'intégrer assez facilement. Qu'en est-il en France ?
C. N. En Europe, les objets connectés qualifiés de « dispositifs médicaux » sont très réglementés. C'est pourquoi de nombreux assureurs se concentrent sur la prévention avec la mise à disposition d'applications destinées à la santé proposant des services comme la téléconsultation ou le coaching. Mais attention à ne pas vivre les objets connectés de manière obsessionnelle et à devenir esclave d'un objet dont l'objectif initial est de contribuer à un mieux-être! De même, passé l'effet « wahou » de la nouveauté, il faut être conscient que les utilisateurs peuvent se lasser des objets de quantified self … Toutes ces innovations traduisent aussi une transformation de nos habitudes de consommation et tendent vers davantage de personnalisation, avec le risque de démutualisation que cela peut poser à terme.

Les chiffres du CES

  • 4500 exposants
  • 180 000 visiteurs
  • 270 000 m2 de surface d'exposition
  • La France est la deuxième délégation étrangère après la Chine, avec près de 420 entreprises dont 380 start-up, et une forte représentation dans la santé et la maison connectée.

Avez-vous repéré certains produits ou services qui ne seraient pas transposables sur le marché français ?
C. N. Certains objets connectés posent des questions personnelles d 'acceptabilité. Je pense notamment à d es innovations «famille et technologies» qui méritent d'être encadrées si elles sont utilisées à des fins médicales, comme les objets intelligents liés à la maternité et à la surveillance des nourrissons.

(Avant de prendre ses fonctions actuelles, Caroline Nicaise était chargée de mission sur le développement de l'innovation dans les domaines de la santé, du logement et de l'énergie au sein du Village by CA, l'accélérateur de start-up sur le secteur de la banque.)

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER Tech

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Planète CSCA

Président

Yves Pellicier, Maif 2022

Yves Pellicier, Maif 2022

Maif

Président

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Trouvez les entreprises qui recrutent des talents

La Mutuelle Générale

TELECONSEILLERS SANTE - F/H - CDI

La Mutuelle Générale - 02/12/2022 - CDI - Saint-Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - GRAND PARIS AMENAGEMENT

Prestations de conseil juridique et de représentation en justice.

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS