CES 2020 : carnet d’une startuppeuse

CES 2020 : carnet d’une startuppeuse
© DR

Magaly Simeon, entrepreneure et fondatrice du site Lilyfacilitelavie.com, a participé au CES 2020, le plus grand salon mondial de l’électronique qui s’est tenu début janvier à Las Vegas. Elle livre pour L’Argus de l’assurance ses impressions sur ce grand show du futur.

Que retenir de ce CES 2020 ? Tout d’abord la formidable énergie dégagée. Près de 200 000 participants, environ 4400 stands, tous dédiés au futur et à l’innovation. Cela crée une atmosphère particulière, vivante et même vibrante. Ensuite, l’immense compétition et la fragilité des start-up. Près de 1200 présentes cette année, dont plus de 400 françaises, et le taux de renouvellement est plutôt un indicateur de disparition que de changement d’échelle.
Et aussi les excès de cet enthousiasme qui permettent à Potato, présentée comme une interface patate-machine à haut débit, de trouver son espace et d’exposer la première pomme de terre connectée, immense pied de nez à l’ecosystème startup.
Et les trois coexistent. Et les trois sont importants à avoir en tête.

Electronique grand public


Mais parlons maintenant technologie. Le CES est le Consumer Electronic Show. Il s’agit donc ici d’électronique grand public. Ce qui signifie, par exemple, qu’en matière de santé, ce sont plutôt des objets et des appli dédiées au bien être qu’à la santé puisque destinées au consommateur final et non à des acteurs professionnels. Et ceci s’applique à tous les espaces de démonstration. Le CES nous présente donc majoritairement des objets destinés à être utilisés par le grand public. Ce qui permet une orientation forte des visites vers l’usage et vers l’évolution des modes de vie.

Des taxis volants

Les objets présentés appartiennent à 5 grandes catégories :

  • L’automobile, électrique et/ou autonome, avec des taxis volants impressionnants mais loin d’être opérationnels ;
  • Les écrans, 4K ou 8K, élément marketing majeur aux US, bluffants de réalisme et aussi les écrans souples, rétractables annonciateurs d’évolutions à venir de nos smartphones ;
  • L’internet des objets, qui se développe vite, avec une orientation usages, des objets pour animaux, aux fauteuils de massage en passant par les lits connectés et les berceaux connectés. Tout se connecte, et  c’est fondamental de le comprendre :
  • En sous-catégorie de l’internet des objets, la smarthome : ouvrants, chauffage, qualité de l’air, les produits existent et sont opérationnels
  • La robotique, qui depuis Pepper d’Aldebaran a peu progressé

Quelles sont les avancées technologiques présentées cette année ?

Il n’y a pas de disruption pour ce cru du CES, plutôt des innovations incrémentales.  Le socle sur lequel les innovations des prochaines années s’inscrit est désormais assez stable.
Nous y trouvons :
- Le cloud outil facteur de partage et de collaboration grâce auquel tout est accessible partout et de tous. C’est un facteur de mobilité et de changement des modes de travail ;
- La 5G, un sujet central qui permet le développement de la voiture autonome, et qui va accélérer le développement de l’univers de l’internet de objet en rendant possible l’action/réaction en temps réel ;
- La production massive de données d’usage grâce à l’internet des objets. La présence de capteurs partout parmi nous permet la collecte de données d’utilisation pour comprendre comment nous utilisons les choses. Et c’est ainsi que pourront être fabriqués des produits de masse personnalisés selon les usages réels.La donnée ainsi analysée va aussi permettre de prendre de meilleures décisions opérationnelles, donnant aux équipes un nouvel accès à l'information pour piloter leur activité. Et plus l'analyse deviendra automatique et accessible et moins le recours à des fonctions supports sera nécessaire.
- L'intelligence artificielle, qui est finalement l’intensification de l’analyse statistique pour pouvoir gérer ces montagnes de données. Et les outils en open source sont désormais disponibles, simplifiant l'accès à cet outil.

Quelle application pour les assureurs ?

Tout le monde s’accorde pour dire à l’issue de ce CES que les innovations vont dans les prochaines années venir de l’assemblage d’innovations existantes et des inventions qui naitront de partenariats synergiques. Les exemples de partenariat de ce type sont nombreux. Au CES étaient par exemple présentés l’offre santé Delta Dental et Philips, où l’assuré paye moins cher s’il utilise bien sa brosse à dent connectée. Ou en matière de smarthome, le partenariat entre Legrand et Netatmo, que Legrand a même racheté,ou encore celui des  rasoirs Bic avec Invoxia afin de créer un rasoir connecté.

Les usages de demain

Certains de ces partenariats resteront anecdotiques, d’autres construiront les usages de demain. Et l’assurance des biens et des personnes étant liée aux usages de ces biens et aux habitudes des personnes, l’impact sera réel. La bonne nouvelle, c’est que nous sommes au début de cette politique d’assemblage. Et que dans le secteur de l’électronique grand public, les possibilités de fabrication à façon, y compris par des PME françaises, permettent d’imaginer nos propres produits destinés à compléter des offres.
Il ne reste donc plus qu’à imaginer les partenariats, leurs objectifs et leurs indicateurs de succès afin d’avancer vite et de sélectionner les bonnes options.

Magaly Siméon à Las vegas

Le Magazine

ÉDITION DU 29 mai 2020

ÉDITION DU 29 mai 2020 Je consulte

Emploi

SOLUSEARCH.

Juriste Réassurance H/F

Postuler

SAS COHEN CORPORATE ASSURANCES

Commerciaux Sédentaires H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Fourniture et livraison de cartes mifare personnalisees.

Ville de Courbevoie

30 mai

92 - COURBEVOIE

Assurances responsabilité civile et risques annexes pour les besoins du S.D.I.S de ...

SDIS de Seine et Marne Sce Départ. d'Incendie et de Secours

30 mai

77 - SDIS 77

Assurance des agents relevant de la CNRACL et de l'ircantec.

Ville d'Orvanne

30 mai

77 - MORET SUR LOING

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

CES 2020 : carnet d’une startuppeuse

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié