Innovation : la FFA veut faire de Paris une place forte de l’assurtech

Avec son Hub Assurance&Innovation, la Fédération française de l’assurance promeut des échanges étroits entre les start-up qu’elle sélectionne et les professionnels du secteur. Elle multiplie aussi les voyages dans les places fortes de l’innovation.

 

Partager
Innovation : la FFA veut faire de Paris une place forte de l’assurtech

« C’est un système gagnant gagnant », se félicite Bernard Spitz, le président de la Fédération française de l’assurance (FFA). Depuis l’automne dernier, la maison de l’assurance accueille sous sa verrière au sous-sol du 16, boulevard Haussmann à Paris le Hub Assurance&Innovation, un lieu spécifique dédié à l’hébergement de start-up triées sur le volet.

Des échanges étroits

Pour la première campagne 2018-2019, six assurtech ont été sélectionnées pour bénéficier gratuitement de ces espaces de co-working. L’intérêt ? Se nourrir des échanges étroits avec les professionnels de l’assurance et bénéficier d’une crédibilité forte sur la place. « Nous avons pitché devant une vingtaine d’assureurs et pu approfondir notre connaissance de l’assurance qui est notre marché cible. Etre hébergés par la FFA nous donne une crédibilité dans nos échanges commerciaux », raconte la co-fondatrice de Soyooz, qui propose une solution de conseiller augmenté répondant aux besoins des consommateurs grâce à l’intelligence artificielle.

L’intérêt est réciproque. Les assureurs membres de la FFA se nourrissent de ces échanges afin d’accélérer leur transformation digitale. « Les échanges avec les start-up participent aux réflexions de place que nous engageons avec la commission numérique de la FFA. Le Hub nous permet de nous pencher sur des cas d’usages collectifs comme le véhicule autonome », explique Magali Noé, chief digital officer de CNP. « On mélange les cultures. Les professionnels de l’assurance et salariés de la FFA n’ont pas forcément la culture numérique, mais ils ont la connaissance technique des aspects juridiques et réglementaires du secteur de l’assurance», précise Bernard Spitz.

Apprendre la culture start-up

Une différence de culture, et de rythme aussi, que les grands groupes de l’assurance doivent appréhender s’ils veulent prendre le train en marche. « L’assurance est un métier à moyen et long terme, alors que le temps de la start-up est beaucoup plus court. On ne peut leur donner un rendez-vous dans 3 mois, car ils ne seront peut-être plus là ! Cela demande, en interne, d’avoir une équipe qui éduque à cette agilité », explique Magali Noé.

Les partenariats commerciaux entre assurtech et assureurs prendront, eux, davantage de temps à se concrétiser. « Dans l’assurance, il est question de confiance et de réputation, ces relations prennent du temps », remarque Victor Reutenaeur, fondateur de Fotonower qui propose une solution automatisée de gestion des sinistres automobiles. Pour l’heure, CNP s’est associé avec la start-up Zelros qui produit une solution de chatbot reposant sur l’intelligence artificielle. Insquary, une regtech qui propose une plateforme digitale pour fluidifier les relations entre assureurs et intermédiaires, indique avoir « signé avec 5 marques, dont la tête de pont est l’Union mutuelle de réassurance (UMR) ».

Learning expedition

La FFA entend poursuivre l’expérience et lance un appel à candidatures afin de constituer une deuxième promotion de start-up qui prendra ses quartiers au sein du Hub à l’automne prochain. Les critères de sélection seront les mêmes : « le degré d’innovation, l’équipe constituée, le business model et l’apport de la start-up à l’assurance ». La FFA continue, par ailleurs, ses learning expeditions à l’étranger : après Israël, Dublin dans quelques semaines, ce sera au tour de la Chine. « Paris commence à s’affirmer comme une place de la Fintech, mais nous souhaitons aussi créer une vraie dynamique dans la filière de l’insurtech », relève Bernard Spitz.

SUR LE MÊME SUJET

Base des organismes d'assurance

Abonnés

Retrouvez les informations complètes, les risques couverts et les dirigeants de plus de 850 organismes d’assurance

Je consulte la base

Sujets associés

NEWSLETTER Tech

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Les formations L’ARGUS DE L’ASSURANCE

Toutes les formations

LE CARNET DES DECIDEURS

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Julien Alzouniès, DG Leader Insurance 2022

Groupe Leader Insurance

Directeur général opérationnel

Michèle Horner, Beazley France 2022

Michèle Horner, Beazley France 2022

Beazley

Responsable relations courtiers pour la France

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Bertrand de Surmont président Planete CSCA avril 2022

Planète CSCA

Président

Yves Pellicier, Maif 2022

Yves Pellicier, Maif 2022

Maif

Président

LES SERVICES DE L’ARGUS DE L’ASSURANCE

ARTICLES LES PLUS LUS