Tech : les applications contrastées de l'Internet des objets

Tech : les applications contrastées de l'Internet des objets
© vege - Fotolia

Smartphones, montres, enceintes… De plus en plus d'objets du quotidien sont connectés à Internet et récoltent chaque jour un peu plus de données. Une croissance qui bouscule l’assurance et pose la question des risques associés.

Plus de 20 milliards d’objets connectés dans le monde C’est ce qu’annonce à l'horizon 2025 le rapport du Lloyd’s « Networked World : risks and opportunities in the Internet of things ». L’Internet des objets (Internet of things en anglais, soit IoT) est un phénomène de plus en plus ancré dans notre société. Smartphones, montres, voitures, enceintes… La liste des objets connectés ne cesse de s’allonger et les données récoltées constituent une mine d’informations pour les assureurs. Il y a toujours un intérêt à connaître les habitudes des assurés et la démocratisation de ces objets peut permettre à l’assureur d’améliorer la connaissance des comportements et des usages de ses clients.

Tarification et prévention L’analyse des données (big data) permet de segmenter les portefeuilles afin de proposer des offres de plus en plus ciblées selon les besoins du client. Certains secteurs sont plus avancés que d’autres, comme celui de la voiture connectée avec l’assurance Pay how you drive. Ces offres permettent d’évaluer, grâce à un boîtier connecté à la voiture, la conduite du client en recueillant des données (comme le freinage, la vitesse, les kilomètres parcourus, etc.) et ainsi d’adapter la tarification. L’autre intérêt majeur des objets connectés est qu’ils permettent d’améliorer la prévention et la gestion des risques, quel que soit le secteur d’activité. Dans celui de l’automobile, toujours, l’évaluation des comportements au volant et de la fréquence des entretiens offre la possibilité de faire une cartographie des causes des sinistres. De même en santé, où les bracelets connectés permettent de suivre l’état de santé d’un assuré, son taux de diabète, par exemple, voire d’intervenir à temps en cas de problème. En habitation, les systèmes domotiques, tels les détecteurs de fumée, le contrôle de l’air ou les systèmes de sécurité, sont là aussi de puissants outils de prévention.

Questions en suspens Toutefois, certains acteurs s’inquiètent de voir apparaître, avec les objets connectés et la récolte des données, une certaine discrimination à l’assurance. L’ajustement de la prime en fonction de standards de prévention fixés par les compagnies ou leurs prestataires pourrait se traduire, à terme, par d’importantes disparités tarifaires entre les assurés, ce qui remettrait en cause le principe élémentaire de la mutualisation des risques. S’ajoute à cela la sécurité des données récoltées. Et pour cause : les récentes cyberattaques telle Wannacry (logiciel malveillant de type ransomware) en 2017 soulèvent, en effet, des questions quant à la protection des données personnelles collectées par l’IoT.

  • 10 Md€ La valeur estimée du marché de l’IoT en France (avec un taux de croissance d’environ 15 % par an)
  • 20 milliards Le nombre d’objets connectés d’ici à 2025, selon une étude du Lloyd’s

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 10 juillet 2020

ÉDITION DU 10 juillet 2020 Je consulte

Emploi

Générale Services Assurance Montpellier

Chargé de clientèle assurance d'entreprises H/F

Postuler

Marche de Bretagne

Mandataires Indépendants H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Cession d'éléments isolés d'actifs.

SARL Lille IMMO

10 juillet

59 - LILLE

Désignation du commissaire aux comptes pour les exercices comptables 2020 à 2025

Expansiel Promotion

10 juillet

94 - EXPANSIEL PROMOTION

Désignation du commissaire aux comptes pour les exercices 2020 à 2025

Valophis La Chaumière Ile de France

10 juillet

94 - VALOPHIS CHAUMIERE IDF

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Tech : les applications contrastées de l'Internet des objets

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié