Banque et assurance : à chacun son métier !

Les Français opposent une forte résistance au changement lorsqu'il s'agit de leurs produits d'assurance : tel est l'enseignement majeur du deuxième volet du baromètre « les Français, l'assurance et la banque » réalisé par Opinion Way et l'Argus de l'assurance.

Lorsqu'on interroge les Français sur leurs intentions de souscription de produits d'assurance et sur l'interlocuteur qu'ils favoriseraient, ils segmentent parfaitement leurs réponses : l'assureur domine largement pour l'auto et la santé, c'est la porte de leur agence bancaire qu'ils poussent en priorité pour souscrire un crédit et, pour l'assurance vie, leur coeur balance entre les deux options. Opinion Way a mesuré l'attrait respectif des deux acteurs à l'occasion du baromètre « les Français, l'assurance et la banque » (1) réalisé et l'Argus de l'assurance.

Fidèle à mon assureur, et moins à mon banquier

Un attrait qui doit tout d'abord combattre la légendaire réticence au changement de nos compatriotes. En effet, seuls 21 % d'entre eux possédant déjà l'un de ces produits envisageraient de changer d'établissement. Cette fidélité est plus favorable aux assureurs qu'aux banquiers, puisque cette intention de changer pèse davantage sur les produits financiers que sur l'assurance auto, habitation ou santé. « Les résultats soulignent également un faible potentiel de souscription à douze mois, puisque seuls 20 % de ceux qui ne possèdent pas tel ou tel produit pourraient souscrire », souligne Frédéric Albert, directeur adjoint du développement chez Opinion Way. Une bouderie qui se manifeste davantage vers les produits financiers que vers ceux liés à des assurances parfois obligatoires comme l'auto ou l'habitation.

Champions d'Europe

En revanche, l'étude souligne un fort potentiel des contrats de prévoyance et des solutions de préparation à la retraite, même si les Français les jugent moins adaptés à leurs besoins que les assurances classiques. Un avis dont il faut tenir compte, tant ils sont experts en la matière. En effet, avec 5 types de produits financiers et d'assurances en moyenne, ils sont parmi les Européens les plus équipés. Signes particuliers : ils sont 84 % à détenir un produit d'épargne et 74 % à déclarer posséder une complémentaire santé.

Est-ce cette diversité qui explique l'atomisation du marché ? « Ce n'est sûrement pas la seule raison, mais la part de marché des acteurs est comprise entre 10 % et 16 %, alors que, pour l'assurance santé elle tombe à 3 %. Les 15 marques d'assurance étudiées (2) ne représentent que 39 % de ce segment », conclut Frédéric Albert.

1. Lire « l'Argus » du 27 novembre 2009.

2. AG2R-La Mondiale, Allianz, Aviva, Axa, Direct assurance, Gan, Generali, GMF, Groupama, Maaf, Macif, Maif, Matmut, MMA, Swiss Life.


Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 23 octobre 2020

ÉDITION DU 23 octobre 2020 Je consulte

Emploi

ASSURANCES TOUSSAINT-PAJOT-SEVIN

AGENT GÉNÉRAL ASSOCIÉ H/F

Postuler

CEGEMA

Chargé de Gestion Emprunteur H/F

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestations juridiques

Nantes Métropole Habitat, OPH de la Métropole Nantaise

20 octobre

44 - NANTES METROPOLE HABITAT

Fourniture et livraison de chèques ou cartes cadeaux

Cercle de la Base de Défense de Toulon BCRM

20 octobre

83 - Toulon

Maintenance et entretien des équipements de la ville

Ville de St André Lez Lille

20 octobre

59 - St André Lez Lille

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Banque et assurance : à chacun son métier !

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié