Les acteurs économiques s'inquiètent du retour annoncé de l'inflation

Convaincu, depuis trois ans, du retour de l'inflation, Denis Kessler, PDG du groupe Scor, a présidé une conférence sur cette thématique. À en juger par la tonalité de leurs propos, les spécialistes sont nettement moins confiants que les discours politiques des institutions financières et économiques.

À force de crier au loup, il finit parfois par sortir du bois... Le retour de l'inflation, « cauchemar » des assureurs et réassureurs, annoncé par certains, tel Scor, depuis trois ans, risque bien de se matérialiser dans les mois à venir. Régulateurs et grands argentiers mondiaux ont conscience de l'enjeu, comme Christine Lagarde l'a souligné en prenant la tête du FMI, même s'ils en tempèrent le manque de prévisibilité. « Les tensions inflationnistes s'accentuent rapidement à l'échelle planétaire, sous l'effet de l'envolée des prix des produits de base et des contraintes de capacités sur lesquelles butte la reprise mondiale. Cet accroissement du risque d'inflation appelle un relèvement des taux directeurs », selon la Banque des règlements internationaux. Le 7 juillet, Jean-Claude Trichet devait d'ailleurs annoncer si la Banque centrale européenne relevait le sien.

« Menace réelle »

En tout cas, l'attitude des banquiers centraux a été critiquée le 24 juin, lors de la journée sur l'inflation co-organisée par Scor et l'École d'économie de Toulouse (TSE). Ainsi, la Grande-Bretagne a été accusée de sous-estimer le phénomène qu'elle ne considère que temporaire. « Le retour de l'inflation est probable, a martelé Denis Kessler, PDG de Scor. Ce risque est sous-estimé, car son niveau a été très bas ces quinze dernières années, mais il s'agit d'une menace réelle. Or, le coût de ne pas s'y préparer serait beaucoup plus élevé que celui de s'y préparer. »

Des spécialistes (de Harvard, de la London Business School, de la Columbia Business School, du FMI...) ont débattu de différents points, depuis la définition même de l'inflation aux meilleures façons de s'en protéger. Relevant la remarque d'un intervenant, pour qui les meilleurs remparts contre l'inflation seraient les obligations étrangères et l'or, Antoine Lissowski, directeur général adjoint de CNP assurances, a ironisé : « Justement ce que l'on ne peut pas acheter ! » Selon lui, une stratégie consiste à imaginer de nouveaux produits et à investir dans les infrastructures - ce que CNP assurances a développé récemment.

Selon Jean-Philippe Thierry, vice-président de l'ACP, il existe des « indications claires de reprise de l'inflation, essentiellement dans les pays émergents », et le management des compagnies s'avère toujours plus complexe, a fortiori avec Solva 2. « Au fait, les outils traditionnels sont-ils encore efficaces pour mesurer et traiter l'inflation ? », s'est interrogé Philippe Trainar, CRO de Scor. « Nous n'avons pas de réponse aujourd'hui, c'est bien ça le problème ! Le spectre de l'inflation revient, et nous n'avons aucune visibilité, les outils ne correspondent plus... Nous avons vraiment besoin de plus de prévisibilité », a plaidé Bertrand Badré, directeur financier de Crédit agricole SA. Pour Benoît Coeuré, de la direction générale du Trésor, « les taux d'inflation ne convergent plus au niveau mondial. Il est nécessaire d'avoir une autorité plus prédictive, et une BCE plus crédible. Mais ce n'est pas le moment de se pencher sur les outils ». Voilà qui augure de jolis lendemains !

Des tensions inflationnistes de plus en plus forts

Point mort d’inflation, en %* :

* Rendement de l’obligation d’État nominale à 10 ans moins rendement de l’obligation d’État indexée à 10 ans.

 Cours des produits de base*

* Base 100 = 2005

Indice des prix à la conso, en%

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 18 octobre 2019

ÉDITION DU 18 octobre 2019 Je consulte

Emploi

KAPIA RGI

Chef de Projet Assurance-Vie H/F

Postuler

KAPIA RGI

Ingénieur Développement PHP5/ZEND (H/F)

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Prestation d'assurance

Amiens Aménagement

18 octobre

80 - Amiens

Prestations de services d'assurances IARD pour une durée de 4 ans.

Ville de L'Ile d'Elle

18 octobre

85 - L'ILE D'ELLE

SERVICE D'ASSURANCES DES RISQUES STATUTAIRES.

Communauté de Communes du Savès

18 octobre

32 - LOMBEZ

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les acteurs économiques s'inquiètent du retour annoncé de l'inflation

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié