Les jeunes diplômés boudent l'assurance

Les jeunes diplômés boudent l'assurance
© SOURCE : OPINIONWAY
À l'occasion du huitième Forum des forces commerciales, OpinionWay a interrogé les jeunes diplômés susceptibles d'occuper une fonction commerciale. L'assurance n'arrive pas en tête de leurs envies.

Ils sont plus de 20 000 chez Allianz ou Axa. Ces grands groupes en recrutent entre 2 000 et 3 000 par an. Il s'agit des commerciaux. Parce qu'ils sont moteurs, dans le secteur de l'assurance comme dans tous les autres, leur recrutement tourne souvent au cauchemar, d'autant que les jeunes diplômés accordent leurs faveurs aux entreprises de l'informatique, de l'environnement, du commerce, voire de l'artisanat, au détriment de... l'assurance.

À la question des entreprises les plus attrayantes, seule la Caisse d’épargne obtient
la moyenne, tous secteurs confondus, de 41%.

Le score moyen des banques, à 34%, est, là encore, supérieur à celui de l’assurance, qui est de 27%.

Tel est l'enseignement majeur de l'enquête menée par OpinionWay et présentée à l'occasion du huitième Forum des forces commerciales (le 26 mai). Il ressort également qu'outre cette bouderie envers le secteur de l'assurance, les jeunes Français n'affectionnent pas particulièrement la fonction commerciale en général, puisqu'elle arrive en quatorzième position des métiers qu'ils souhaitent exercer.

L’assurance arrive en queue de peloton dans les préférences des jeunes.

La banque s’entiremieux, puisqu’elle est dans la moyenne.

Néanmoins, les jeunes s'accordent pour dire qu'un commercial est proche des clients et que ce métier est mieux payé que d'autres, tout en estimant qu'il ne peut s'agir que d'une transition vers d'autres fonctions. De la même manière, près des deux tiers soulignent combien cette profession est stressante et peu valorisante auprès de leur entourage et du grand public. Un jugement qui touche également la banque, même si les 18-30 ans sont un peu moins sévères à son égard.

MÉTHODOLOGIE

L'enquête a été réalisée entre le 11 et le 20 mai auprès d'un échantillon de 971 jeunes représentatif de la population française âgée de 18 à 30 ans, constitué selon la méthode des quotas au regard des critères de sexe, d'âge, de diplôme et de région.

Les jeunes diplômés boudent l'assurance

Les jeunes diplômés boudent l'assurance

Testez L'Argus de l'assurance en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Le Magazine

ÉDITION DU 17 juillet 2020

ÉDITION DU 17 juillet 2020 Je consulte

Emploi

CEGEMA

Chargé(e) de relation client Emprunteur H/F.

Postuler

MNCAP

Responsable Contrôle interne et fonction clé gestion des risques H/F en CDI

Postuler

+ de 10 000 postes
vous attendent

Accéder aux offres d'emploi

APPELS D'OFFRES

Souscription et gestion d'un contrat d'assurance dommage ouvrage du Technoparc

Grand Angouleme Agglomeration

04 août

16 - Angoulême

Assurances

Ville de Vedène

04 août

84 - Vedène

Proposé par   Marchés Online

Commentaires

Les jeunes diplômés boudent l'assurance

Merci de confirmer que vous n’êtes pas un robot

Votre e-mail ne sera pas publié